Le sort de General Motors est scellé tandis qu’OPEL attend…

dans Finance/News

La grande information du jour réside dans le fait que les créanciers de General Motors ont d’ores et déjà refusé de transformer leurs titres de propriété en titres de créances. Le sort du géant automobile américain semble donc scellé et conduira inéxorablement à la faillite dans les tout prochains jours. Cette mauvaise nouvelle pour les marchés s’accompagne d’une autre information peu appréciée par les marchés, à savoir que la dette obligatiare des émissions va s’accroitre dans les prochaines semaines. Pour cette seule semaine, le montant des émissions géantes va s’établir à quelque 110 milliards de $…Ceci constitue une mauvaise surprise pour le marché actions qui risuqe d’être délaissé par les investisseurs, le Japon en sait encore quelque chose…

C’est donc dans ce climat assez morose que le CAC 40 est logiquement en baisse ce matin de – 1.38 % à 3 200 points dans le sillage des Américains qui ont clôturé dans le rouge à – 2 % pendant que Tokyo a limité la casse dans la nuit à l’équilibre. Autre nouvelle de taille dans le secteur de l’automobile : le rachat d’OPEL n’est toujours pas entériné. Le Gouvernement allemand impute cela à l’absence d’offres et précise que le sort du constructeur se jouera entre le canadien Magna et l’italien FIAT…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*