Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Les Allocations Familiales augmenteront peu en 2009

dans News/Rachat de crédit

Il est des sujets qui fachent et celui de la revalorisation des prestations sociales en fait partie. En effet, la Caisse Nationale des Allocations Familiales (CNAF) vient de faire part de son relatif mécontentement eu égard à la trop faible augmentation des différentes prestations familiales. Les calculs de revalorisation sont relativement complexes et tiennent notamment compte du coût de la vie et de l’inflation en général. Le problème, c’est qu’en l’occurrence les nouveaux chiffres ne feraient l’objet que d’un rattrapage de l’inflation, mais en aucun cas d’une anticipation des futurs problèmes consécutifs à la crise actuelle. Il s’agit là de la préoccupation de la CNAF.

Le monde financier aussi jette un oeil très attentif aux différentes allocations familiales que les foyers sont susceptibles de toucher, car certaines d’entre elles s’inscrivent dans le temps et sont à ce titre retenues par les banques dans l’assiette de revenus et donc dans les calculs d’endettement. C’est entre autres le cas des banques spécialisées en rachat de crédit. 120 ou 271 €uros en fonction du nombre d’enfants ne sont ainsi pas à négliger pour la possible attribution d’un crédit.

Et force est de reconnaitre que les revalorisations ne sont pas très importantes. Sont concernées la Paje, l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé, l’allocation de parent isolé et l’allocation de rentrée scolaire. A titre d’exemple, les ménages ayant deux enfants et qui percevaient 120.92 €uros d’allocation en recevront désormais 123.92 €uros soit une augmentation de 2.83 %…c’est à dire moins que l’inflation du premier semestre 2008.

Du côté des allocations logements, là aussi les évolutions seront plus que modérées et font par ailleurs encore plus l’objet du mécontentement du Conseil d’administration de la CNAF puisque l’ensemble des aides aux logements bénéficiera d’une augmentation de 2.95 %. Ceci concerne les Allocations Logements d base ainsi que les APL. Le coût de cette répercussion sera de 552 millions d’€uros pour l’Etat.

Derniers articles de News

Retour en haut