Les biens immobiliers exclus du régime micro-foncier ?

/

J’ai des biens immobiliers locatifs de diverses natures. Certains ouvrent droit au régime du micro-foncier tandis que d’autres sont exlus de cette formule et m’obligent à appliquer le régime réel. Puis-je ventiler ma déclaration de revenus fonciers sur les deux principes en proratisant leur origine sachant que la totalité de mes loyers bruts encaissés est supérieure à 15 000 €uros par an ?

Non. il ne vous est pas possible de réaliser une sorte de mixage entre le régime du micro-foncier et celui du régime réel pour le calcul de l’impôt sur vos revenus fonciers. On ne relève jamais du micro-foncier lorsque les recettes foncières globales dépassent 15 000 €/an. Ce chiffre est apprécié dans sa globalité par l’administration fiscale et non logement par logement.

Nous vous rappelons par ailleurs que les biens immobiliers exclus du régime micro-foncier sont les biens classés ou historiques générant des revenus fonciers, les immeubles en nu-propriété et ceux bénéficiant des dispositifs Robien, Périssol et Malraux.

Default thumbnail
Précédent

Délais de paiement des droits de succession ?

Default thumbnail
Suivant

Impayés de crédit immobilier : le délai de grâce trop souvent oublié !

Derniers articles de News

luctus ultricies facilisis ipsum Phasellus Lorem non nec ut commodo