Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Les crises de 29 et d’aujourd’hui sont-elles comparables ?

dans News/Rachat de crédit

D’aucuns établissent pour l’heure des comparatifs entre le krach du 24 octobre de 1929 et ce qu’il convient d’appeler désormais la crise financière de 2008.

Il faut pourtant être très méfiant lorsqu’on navigue dans des eaux n’ayant ni la même profondeur, ni la même température… Cette simple métaphore n’a d’autre but que de faire comprendre que les deux événements sont singulièrement différents.

Sur un plan sémantique d’abord, 1929 connut un véritable krach assorti des symptômes caractérisant le phénomène : déflation monumentale des monnaies, faillites de près de la moitié des 30 000 banques américaines de l’époque et manque de solvabilité des institutions. Certes en quelques mois, les géants de l’investissement bancaire ont perdu une immense partie des gains accumulés depuis des décennies, mais ces événements ne sont pas comparables au krach de l’entre-deux-guerres. D’abord parce que ce que nous vivons n’est pas un krach, mais une crise financière amorcée par une déflation immobilière et des mécanismes bancaires qui n’ont pas résisté à cette dernière. Ensuite, parce que le krach de 1929 fut en grande partie la résultante des grands événements historiques de l’époque qui ont vu une Allemagne exsangue et des échanges internationaux au point mort en raison des contextes politiques de l’époque.

Connaissons-nous cela aujourd’hui ? Certainement pas ! Il n’y a Dieu soit loué pas de guerre et pas de conflits majeurs entre les grandes nations de notre temps, mais une situation générée par les caractéristiques financières et économiques du nouveau millénaire. Comme l’a merveilleusement résumé Jacques Marseille (économiste et professeur à La Sorbonne) « Agiter le spectre de 1929 revient en fait à faire croire que les crises ne sont pas le produit de leur temps. »

Notre crise est le résultat d’artifices financiers non maitrisés dont la chute a été précipité par une crise immobilière passagère, mais non un krach…

Derniers articles de News

elit. Aenean amet, eleifend Donec Curabitur mattis
Retour en haut