Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Les fonds exposés à l’affaire Madoff

dans News/Rachat de crédit

Au moment où l’on pensait que les conséquences de l’affaire Madoff semblaient en partie enterrées par le grand public, le désormais tristement célèbre personnage semble avoir trouvé son héritier en la personne de Robert Stanford faisant resurgir ainsi les dégâts provoqués par les malversations de Bernard Madoff.

Comme l’a très bien résumé le magazine financier Investir Magazine en préambule de l’un de ses articles « En rémunérant généreusement les capitaux, avec une régularité de métronome, Bernard Madoff défiait les lois de la gestion. Le scandale n’épargne pas le grand public« . Et en effet les conséquences de ces malversations font encore et toujours de dégâts et pas seulement chez les spécialistes du boursicotage ou chez les grandes fortunes, mais chez Monsieur et Madame « Tout le monde ».

Rien que dans l’Hexagone, les sommes qui auraient été versées et investies sous la houlette de Madoff représenteraient environ 500 millions d’€uros et 7 à 8 % d’entre elles proviendraient du grand public, qui à l’instar des fortunes et des institutions spécialisées ont porté l’affaire devant l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) et l’AFG (Association Française de la Gestion financière) par cabinets d’avocats interposés. Et tout ce petit monde se demande aujourd’hui comment les autorités compétentes outre-Atlantique telles que la SEC (Securities and Exchange Commisssion) n’ont pas décelé à l’époque l’arnaque à grande échelle ?

Toujours est-il que ce sont aujourd’hui de nombreux fonds qui sont concernés par les expositions Madoff. HSBC en concentre quelques-uns tels que Action Valor, Central Valor ou encore Integral Valor. Rotschild&Cie gestion est également concerné avec son produit FCP Elite. D’autres grands dépositaires ne sont pas logés à meilleure enseigne tels que Meeschaert, Fortis dont on parle tant du rachat par la BNP ou encore UBS avec leur produit Investissement et Partage, Libertis ou encore LuxAlpha Sicav. Personne n’a été épargné et d’aucuns se demandent ce que la probable affaire Stanford va bien pouvoir donner…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de News

Aenean felis pulvinar in id odio Aliquam
Retour en haut