Les mesures en faveur des Dom

/

Alors que la situation devenait explosive en Guadeloupe, après un mois de grève générale, de tensions et d’émeutes qui ont fait un mort, le Président Nicolas Sarkozy a reçu ce jeudi les élus d’Outre Mer à l’Elysée.

A cette occasion, le Chef de l’Etat a annoncé qu’il se rendra en Guadeloupe « quand le calme sera revenu », en Avril, afin d’ouvrir des « Etats Généraux » pour débattre des « grands enjeux » et réfléchir à « l’autonomie économique » de ces territoires. Il a même envisagé la « création d’une collectivité unique par DOM », si « c’est le choix de la population ».

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy a promis un effort de l’Etat de 580 millions d’euros en faveur des quatre DOM (La Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, la Réunion) dont une bonne partie sous forme de Revenu de Solidarité Active (RSA).

En matière de pouvoir d’achat et d’emploi, le Président français évoque une remise à plat du système de fixation du prix du carburant et des mécanismes d’importation de la grande distribution avec une mise au point dans tous les domaines d’une liste de 100 produits de référence commercialisés à un prix proche de celui de la métropole.

Il a annoncé l’exonération de charges sociales pour la prime exceptionnelle que les entreprises pourraient verser aux salariés les plus modestes en Guadeloupe : ceux-ci pourrait ainsi obtenir une hausse de salaire de près de 200 euros.

En sortant ainsi du mutisme qui lui était reproché, le Chef de l’Etat espère « ramener la paix civile » au plus vite et répondre aux nombreuses revendications d’ordre social, économique et culturel.

Si les élus reçus à l’Elysée ont parlé d’ « avancées », il n’en reste pas moins que les grévistes ont réagi avec méfiance à ces annonces. Pourtant, la nuit a été calme.

Default thumbnail
Précédent

Licenciements massifs chez General Motors

Default thumbnail
Suivant

Le Cac 40 rebondit

Derniers articles de News

at elit. felis quis, mattis Lorem non ut