Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Les prises de bénéfices continuent en bourse…

dans Finance/News

Pour la seconde journée consécutive, les investisseurs perdurent dans leur volonté de prendre leurs bénéfices en raison d’indicateurs inquiétants. La plus mauvaise nouvelle vient d’ailleurs des Etats-Unis où les mauvais chiffres de l’emploi (700 000 pertes d’emploi a priori en décembre) ont fortement influé hier sur le Dow-Jones qui a clôturé dans le rouge entrainant dans son sillage les bourses asiatiques qui ont elles aussi terminé en forte baisse cette nuit. C’est donc logiquement que l’on retrouve ce matin, un CAC 40 en baisse de -1.21 % à 3 305.52 points. Cette tendance met donc en péril la barre des 3 300 points qui pourrait malheureusement être franchie dans le mauvais sens en raison de mauvaises nouvelles sur le Vieux Continent.

En France tout d’abord, l’entrée dans le capital d’Alitalia d’Air France – KLM n’a pas vraiment été applaudi par les marchés en raison des mauvais chiffres du trafic en décembre. Ce n’est pas le trafic de passagers qui est en cause, mais plutôt le Fret, c’est à dire les transports par Cargo qui ont beaucoup diminué traduisant en cela le ralentissement économique en général et générant d’importants manques à gagner…En Europe toujours, on notera aussi l’effondrement de l’excédent commercial outre-Rhin. Nos voisins allemands ont en effet vu leurs exportations chuter de plus de 10 %, ce qui illustre les difficultés économiques du pays.

Au Royaume-Uni, d’aucuns attendent avec impatience la réunion cet après-midi de la Banque d’Angleterre qui devrait réduire son principal taux de refinancement à 1.5 %. Outre-Manche, on parle aussi d’un éventuel second plan de recapitalisation d’un certain nombre de banques qui s’attendent à une pléiade de mauvais résultats…

Enfin aux Etats-Unis, outre les mauvais chiffres du chômage en très nette hausse, le secteur des valeurs technologiques ne devrait pas non plus passer une très bonne journée en raison des vagues de licenciements qui auront lieu dans le trimestre à venir chez des poids lourds tels que EMC ou encore Intel. Ces chiffres devraient peser sur les principales places financières du globe…

On notera pour terminer que le baril de brut n’a pas cessé de faire le yo-yo et qu’outre les conflits influant sur les cours des matières premières, le pétrole est redescendu à 43 $.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de Finance

Praesent Curabitur efficitur. sit Sed fringilla ipsum eget velit, elit.
Retour en haut