Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Les rachats de crédits PCB Finances

dans Finance

Petit détour par le cabinet d’ingénierie financière PCB Finances spécialisé dans les opérations de rachat de crédits.

Il s’agit d’une entreprise qui s’est mise sur le marché il y a maintenant près de 10 ans et dont la création ainsi que l’évolution reflètent tout à fait les tendances du marché, notamment parce qu’elle utilise depuis de nombreuses années le canal d’internet pour capter des prospects.
Pour donner une idée plus précise au lecteur sur ce qu’est un courtier travaillant via la toile, nous sommes allés rencontrer Patrick et Claudie Barnoin, les fondateurs de PCB Finances qui nous ont fait part de leur expérience et de leurs réflexions relatives à ce secteur de marché.

Surf Finance : Qu’est ce qui vous a amené à créer votre entreprise dans ce secteur d’activité ?
P.B : Durant l’année 2 000, mon épouse a découvert ce domaine d’activité qui l’a beaucoup séduit tant par l’aide financière en terme de pouvoir d’achat qu’elle apporte aux clients que par sa dimension humaine : nous créons une réelle relation avec nos clients que nous soutenons souvent moralement dans des moments difficiles qui frisent parfois la détresse. Rien n’est plus beau pour nous que d’annoncer un accord d’une de nos banques à un client : ça nous a donné envie de nous lancer tous les deux et c’est ainsi que PCB Finances a vu le jour !

Surf Finance : Que représente aujourd’hui PCB FInances en chiffres ?
P.B : en 2007, nous avons réalisé près de 50 millions de prêts octroyés à un peu plus de 500 foyers. Je précise que nous travaillons beaucoup avec des propriétaires de sorte que la majeure partie des prêts que nous finançons sont hypothécaires. Nous sommes aujourd’hui une quinzaine en tout répartis sur trois points de vente.

Surf Finance : Qu’est ce qui vous a amené à développer votre activité sur le web ?
P.B : Il nous est très rapidement apparu que seul le vecteur de communication internautique permettait de répondre à la demande de clients se trouvant sur l’ensemble du territoire français. C’est en outre un outil à tiroir qui permet d’être référencé dans les moteurs de recherche, de faire de l’affiliation, d’afficher des bannières publicitaires ou de réaliser des e-mailing. C’est très complet !

Surf Finance : Avec quels établissements bancaires travaillez-vous aujourd’hui ?
P.B : Nous avons aujourd’hui des partenariats bancaires avec pratiquement tous les acteurs présents sur le marché farnçais et ce de longue date. Nous travaillons avec des banques qui ne sont pas des banques d’affaires ou banques de dépôt, c’est à dire qu’elles ne vivent pas des comptes courants de leurs clients. Elles n’ont d’ailleurs pas d’agences ayant pignon sur rue. C’est pour cette raison que nos banques partenaires travaillent avec des courtiers : elles s’appellent GE Money Bank, CFCAL, BNP Investimmo, Sygma Banque, Creatis, CGI, etc… Comme vous le constatez, ce ne sont pas des enseignes très connues du grand public.

Surf Finance : Comment voyez-vous le marché du rachat de crédits de demain ?
P.B : La démarche de particuliers sollicitant un rachat de crédit est relativement récente et compte-tenu de l’endettement actuel des ménages, ce dernier semble vouer à un développement certain. D’ailleurs, certaines banques de dépôt commencent à s’intéresser à ce marché, notamment par le biais de filiales spécialisées, mais aujourd’hui, je pense que la majeure partie de ces transactions passent encore par le terrain, c’est à dire les courtiers. Le courtier est disponible, il est très spécialisé et surtout il ne proposera pas qu’un seul produit ce qui serait le cas d’une banque : il proposera plusieurs articulations et c’est le client qui choisira !

Derniers articles de Finance

Nullam justo sed eleifend tristique ipsum Aenean felis fringilla odio ut ultricies
Retour en haut