Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Les répercussions chiffrées de la crise du crédit en France

dans Rachat de crédit

Dans l’actualité financière brûlante de ces derniers mois, les médias ont trop souvent évoqué les phénomènes macro-économiques ainsi que la crise à grande échelle sans aborder ce qui nous intéresse tous, à savoir les répercussions concrètes de cette crise du crédit sur le consommateur.

Ce matin encore, Olivier Besancenot claironnait sur les ondes d’RTL qu’il fallait des organes de supervisions et de régulations pour clarifier le fonctionnement bancaire. Ce genre d’assertions n’intéressent plus les Français : ces derniers veulent savoir à quelle sauce ils vont être manger… Car cette crise du crédit a bel et bien engendré une crise au quotidien !

Après avoir évoqué les chiffres supérieurs de 60 % du chômage américain, on a oublié que chez nous aussi ceux-ci n’étaient pas transcendants avec 41 300 demandeurs d’emploi de plus en août. Principaux vecteurs du phénomène : une chute vertigineuse des ventes de véhicules (-15.6 % en août) ainsi que la crise qui commence à sévir dans le BTP en raison du ralentissement de l’immobilier. En règle générale, la faible croissance (moins de 1 % pour 2008) n’incite pas les entreprises à recruter surtout quand les perspectives sont incertaines…

Le levier de l’impôt est lui aussi bloqué ! Avec ses quelques 49 milliards de déficit au titre de l’exercice 2008, le trésor français n’a plus de ressources. Avec 65 % de dettes par rapport à son PIB, l’Hexagone aura ou aurait-il encore les moyens de venir à la rescousse d’éventuelles mauvaises surprises bancaires…

Enfin, les chiffres de la consommation sont alarmants : les Français ont peur et ne dépensent plus. Par effet mécanique, ils ne font plus de crédits à la consommation : 13 % de moins par rapport à l’année passée… Le Français ne veut plus s’endetter ce qui n’arrange pas les affaires de notre croissance. Et même s’il le souhaitait le robinet du crédit est désormais fermé. Les liquidités se font rare, il y a pénurie d’argent entre banques qui ne se prêtent plus ! Sans compter que devant un manque de fonds, les banques ne veulent plus que de bons voire de très bons profils. Ces resserrements de critères sont forcément en défaveur d’emprunteurs classiques qui constituent le gros de la troupe et qui auraient trouver un prêteur hier encore, mais plus aujourd’hui…

Oui, la crise est là et ses chiffres ne sont sans doute pas encore tous connus…

Lien utile : rachat de credit

Derniers articles de Rachat de crédit

ipsum nunc felis accumsan fringilla id leo quis, risus. adipiscing Aenean tempus
Retour en haut