Le Liban subventionné par la Banque Mondiale pour faire face à la crise

/
Liban, Beyrouth
le Liban traverse une grave crise financière - ©Piotr Chrobot, CC0 Unsplash Creative Commons

Le Liban fait face à des grandes difficultés économiques. Par conséquent, la Banque Mondiale a subventionné les Libanais les plus vulnérables. L’aide est de l’ordre de 246 millions de dollars. Cette somme a été approuvée en mars dernier. Il ne reste que l’insistance du gouverneur de la Banque du Liban pour que le paiement soit effectué en livre libanaise.

Une somme pour aider les personnes vulnérables

246 millions de dollars est la somme que la Banque Centrale va verser pour venir en aide aux personnes vulnérables du Liban. Ce montant a été confirmé en mars dernier. Pour être versée en livre Libanaise au taux de 6 240 LL/USD, l’insistance du gouverneur de la Banque du Liban doit être en place. Grâce à cette aide, 160 000 familles, soit environ 800 000 personnes peuvent faire face à la crise. Effectivement, la somme sert à rallonger le programme de subvention des personnes vulnérables se trouvant au Liban.

Une aide déjà confirmée depuis mars

Le directeur régional de la Banque Mondiale, Saroj Kumar Jha, a mentionné avoir déjà reçu une lettre mentionnant cette aide de la Banque Mondiale. Celle-ci confirme que le versement en dollar va avoir lieu. À savoir que la Banque Mondiale exigeait que le paiement se fasse selon 2 manières : soit en livre libanaise au taux du marché noir, soit en optant pour les devises étrangères.

Un montant pour apaiser les tensions monétaires

Il se peut que cette aide reste en mesure de limiter la présence de tensions monétaires si un versement en dollar a lieu. De cette façon, une attribution des fonds peut davantage aggraver la situation ainsi que l’inflation. Selon certaines sources, le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé est soupçonné de percevoir l’aide qui se destine aux réfugiés syriens. Celle-ci a été créée dans le but d’en faire bénéficier aux établissements bancaires privés.

L’enquête réalisée par Thomson Reuters Foundation a démontré qu’environ la moitié de l’aide a été détournée par les établissements locaux. Le détournement a eu lieu depuis l’année 2019.

Source Libnanews

Précédent

Banque : un compte bancaire vidé suite à un piratage informatique

Suivant

Wall Street : une tendance haussière légère suite à des records

Derniers articles de Banques