L’IQOS de PMI obtient son autorisation de commercialisation aux États-Unis

dans News

Après deux ans d’attente, Philip Morris International (PMI) a reçu mardi le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA, l’organisme public de régulation sanitaire américain) pour la commercialisation aux États-Unis de son dispositif de tabac à chauffer, l’IQOS, que le cigarettier présente comme le substitut le plus efficace à la cigarette.

Les mots du patron du cigarettier, André Calatzopoulos, qui a qualifié la décision de la FDA « d’étape historique », sont à la hauteur des enjeux. Les États-Unis demeuraient le dernier grand marché où le dispositif de tabac à chauffer mis au point par Philip Morris pour se substituer aux cigarettes traditionnelles ne disposait pas d’autorisation de commercialisation.

Selon M. Calantzopoulos, 40 millions d’Américains sont fumeurs et pourraient représenter des clients potentiels de l’IQOS, un dispositif qui chauffe mais ne brule pas le tabac, générant selon le cigarettier une expérience similaire à celle de la cigarette en réduisant potentiellement de manière significative les risques pour la santé.

Depuis plusieurs années, et à l’image des autres géants du secteur, le groupe revoit totalement son business model, et milite désormais pour éradiquer la cigarette d’ici 2025. C’est la raison qui pousse l’industriel à se tourner vers des substituts pouvant aider les fumeurs qui ne peuvent pas ou ne souhaitent pas arrêter à adopter des pratiques moins nocives pour leur santé.

Les ventes globales des « produits à risques réduits » de Philip Morris se sont élevées à 4,1 milliards de dollars (14% des ventes) en 2018 et le groupe table sur le chiffre de 18 milliards de dollars (40 % des revenus totaux) à l’horizon 2025.

Dans un communiqué, la FDA a assuré que « l’autorisation est appropriée parce que ces produits engendrent moins de toxines que les cigarettes combustibles », tout en précisant que « tous les produits du tabac sont potentiellement nocifs et créent une dépendance ». Une annonce qui a fait grimper les cours en bourse de la société, qui a gagné 3,6% dans les heures qui ont suivi.