Loi Anti-piratage à l’Assemblée !

/

C’est donc aujourd’hui que sera présenté à l’Assemblée Nationale le projet de loi contre le piratage sur internet. « Création et internet » est donc très attendu par toute une profession qui voit là une soupape de sécurité à la fuite incessante de leur production à l’instar des sociétés de production de disques ou des distributeurs de ces mêmes produits. L’opposition clame haut et fort que le gouvernement ferait mieux de s’occuper de problèmes d’actualité tandis que l’UMP considère bien au contraire que le sujet est du plus grand intérêt économique sachant que le piratage est synonyme de pertes d’emploi. Au risque de surcroit d’heurter la jeunesse, « ..ça devrait donc chauffer à l’Assemblée cet après-midi ! » pour citer un Quotidien.

L’Etat privilégie les titres

L’Etat est comme chacun sait actionnaire dans un certains nombre de capitaux de grosses cylindrées de l’industrie et touche à ce titre des dividendes. Et bien pour l’une des toutes premières fois, le Gouvernement français va récupérer tous ses dividendes sous la forme de titres et refuse de toucher du cash. Cette procédure illustre la volonté de l’Etat français de ne pas bloquer des liquidités qu’il souhaite laisser en circulation. Ce faisant, l’administration Sarkozy consolide ses positions.

Valeurs du jour

Les principales valeurs du jour sont constituées par la bonne performance pour l’heure des titres Axa et Renault. On ne peut pas non plus occulter EADS dont les chiffres font bien plaisir dans un environnement aussi triste puisque le groupe affiche un carnet de commande de près de 400 milliards d’Euros, soit une visibilité sur quasiment les 10 prochaines années : un cas de figure suffisamment rare pour qu’il mérite d’être souligné, même si le groupe rencontre encore des soucis avec l’avion militaire A 400 M. Pour l’heure, le CAC est à l’équilibre à + 0.15 %.

Valeurs et devises

La parité €uro/Dollar se maintient à 1.27 tandis que le baril de brent poursuit sa remontée à près de 47.58 $ tandis qu’à l’inverse l’Euribor 1 an se détend encore à 1.95 % dans le sillage de la baisse des taux directeurs de la BCE.

Default thumbnail
Précédent

Pourquoi ne peut-on obtenir de prêt en cours de divorce ?

Default thumbnail
Suivant

Rachat de crédit et reste à vivre

Derniers articles de Finance

luctus libero elit. lectus leo. Donec consectetur dolor. nunc neque. tempus Aenean