Manifestations en Chine : le point sur les marchés

//
manifestation chine

Toutes les grandes places financières étaient dans le rouge lundi à la suite de manifestations contre le “Zero Covid” en Chine. Le prix du baril de pétrole et des principales matières premières est en baisse alors que Pékin continue de resserrer les restrictions de mouvement pour contenir l’épidémie.

La politique “zero covid” peut faire tres mal à l’économie chinoise

Les marchés ont commencé à apercevoir l’impact du “risque chinois” sur la valeur de tous les actifs financiers et des principales matières premières ce lundi matin. Surpris par les petites manifestations contre la stratégie “zéro Covid” imposée par le Parti communiste qui ont éclaté dans les grandes villes du pays au cours du week-end, les investisseurs ont ajusté leur tactique, abandonnant les titres dès le matin, des sociétés qui devraient connaître des difficultés dans les mois à venir. En cause, les mesures prises par le gouvernement chinois pour contenir la pandémie qui s’aggrave dans la deuxième économie mondiale.

La plupart des analystes se sont étonnés de l’audace de certains manifestants qui ont osé critiquer le pouvoir central devant la police, appelant parfois même à la démission de l’homme fort du régime, Xi Jinping. Cette revendication, qui n’a pas été entendue publiquement en Chine depuis des décennies, sape l’image de stabilité que Pékin a cultivée.

Marché des devises : le dollar chute face au yen et à l’euro

Le dollar a chuté face au yen et à l’euro lundi, la monnaie européenne profitant du ton ferme de la Banque centrale européenne face à l’inflation et la monnaie japonaise profitant de la protestation en Chine contre la politique zéro-Covid.

Le dollar perdait 1,07% face au yen à 137,70 yens vers 10h40 GMT (10h40 heure de Paris) avant de retrouver des niveaux plus normaux. En conséquence, le yen a atteint son plus haut niveau face au dollar depuis fin août.

Kit Juckes, analyste à la Société Générale, a déclaré que « les protestations de la Chine contre sa politique zéro Covid ont refroidi les espoirs » de réouverture économique de la Chine et « endommagé les devises sensibles au risque », profitant au yen, souvent considéré comme une valeur refuge.

De son côté, l’euro gagnait 0,73% face au billet vert, à 1,0472 dollar vers 10H40 GMT.

Impact sur le marché crypto également

Les marchés mondiaux ont été sous pression le lundi 28 novembre, alors que l’anxiété des investisseurs montait. L’impact était également évident dans l’espace crypto, avec le marché de la crypto en baisse de 3% au cours des dernières 24 heures.

Bitcoin, la plus grande crypto-monnaie au monde, a chuté de près de 3% pour s’échanger à 16 180 $. D’autre part, les altcoins comme Ethereum, BNB, XRP, Polygon, etc ont chuté également de 4 à 8 %.

La chute actuelle du marché des crypto-monnaies survient après la correction des marchés boursiers asiatiques et des contrats à terme sur actions américaines. “L’un des risques pour la Chine est que la politique actuelle de Pékin de restrictions de liquidité à zéro Covid soit un obstacle à la stabilisation de la demande intérieure”, a déclaré Katrina El, économiste senior chez Moody’s Analytics, dans une interview avec Bloomberg.

Les autorités contre la population chinoise

Les autorités chinoises peinent à contenir un mouvement de colère d’une ampleur sans précédent, les Chinois s’indignant des restrictions sanitaires et réclamant plus de liberté.

Dimanche, des groupes de manifestants sont descendus dans la rue en réponse à des appels sur les réseaux sociaux, notamment à Pékin, Shanghai et Wuhan, prenant la police par surprise.

La colère est montée ces derniers mois en Chine, l’un des derniers pays au monde à mettre en place une politique stricte “zéro Covid” impliquant des quarantaines répétées et des tests PCR quasi quotidiens de la population.

Précédent

Casino en ligne : quels sont les jeux d’argent les plus populaires en 2022 ?

Suivant

Crypto : au tour de BlockFi de se placer en faillite

Derniers articles de Bourse