Les marchés financiers en difficulté en janvier

/
CAC40 bourse finance

La Bourse de Paris a clôturé en hausse de 0,48% lundi, achevant une dernière séance d’un mois de janvier compliqué pour les marchés financiers. Sur le mois, le CAC 40 perd 2,15%, sa plus forte baisse depuis septembre.

Un mois particulièrement mauvais

L’indice parisien, le CAC 40, a gagné 33,32 points à 6 999,20 hier, mais il a perdu 2,15% depuis le début du mois. Vendredi, la Bourse de Paris a clôturé en baisse de 0,82% pour une perte hebdomadaire de 1,45%. Les marchés parisiens ont d’abord ouvert en forte hausse lundi avant de redescendre en territoire négatif vers midi. L’ouverture de Wall Street a ensuite apporté un second souffle, le CAC 40 reprenant ses gains en fin de journée.

Toutefois, cela est loin d’être suffisant pour faire oublier un mois de janvier particulièrement terne. Le Dow se dirige vers sa plus grande correction mensuelle depuis octobre 2020, tandis que le Nasdaq Composite, reflet des valeurs technologiques, a chuté d’environ 9 %.

Il faut remonter à mars 2020 pour observer une sous-performance plus importante. Après avoir battu des records dans les premiers jours de janvier, le CAC 40 a reculé de son plus haut, plombé par les déclarations de la Fed, les données d’inflation et la hausse des taux obligataires. En janvier, les marchés ont été secoués par divers signaux de la Réserve fédérale, qui envisage un sérieux resserrement monétaire pour freiner l’inflation.

La plupart des experts estiment que, contrairement à la Fed, la BCE devrait maintenir sa politique monétaire en suspens et éviter pour l’instant d’ouvrir la voie à une hausse des taux directeurs. Et ce, malgré l’inflation de la zone euro atteignant 5% en 2021, deux fois et demie l’objectif de la banque. En Allemagne, la hausse des prix s’est modérée en janvier (+4,9% sur un an) après un pic en décembre, mais a été supérieure aux prévisions des analystes (+4,6%).

Alors que les inquiétudes sur fond économique et sanitaire avec la pandémie, l’inflation, l’emploi et les difficultés d’approvisionnement, le mois de janvier a été marqué par les tensions géopolitiques entre l’Ukraine et la Russie déclenchant un va et vient de déclarations et de menaces de la part des plus grandes puissances. Les tensions géopolitiques se sont intensifiées en Ukraine depuis que Moscou a déployé des troupes supplémentaires le long de sa frontière avec l’Ukraine, selon le département américain de la Défense.

L’administration Biden n’a pas exclu de se coordonner avec certains alliés pour imposer des sanctions financières à Vladimir Poutine en cas d’invasion ukrainienne, selon le Financial Times. Le Conseil de sécurité de l’ONU devait se réunir lundi à la demande de Washington, mais Moscou l’a qualifié de “farce diplomatique”.

Des valeurs en difficulté

Les opérateurs veillent à l’évolution du dossier Orpéa. Le directeur général Yves Lemasnet a été démis de ses fonctions, a indiqué l’organisation dans un communiqué. Les gestionnaires de maisons de retraite sont rattrapés par la volatilité des marchés depuis une semaine. En Bourse, l’action Orpéa recule encore de 7,35% après avoir quasiment diminué de moitié la semaine dernière. Depuis, Korian a chuté de 6,55 %. Les casinos, qui ont également été durement touchés, ont chuté de 13,81 %.

Le quatrième trimestre de la France dans le secteur alimentaire a été plus difficile que prévu, notamment en Ile-de-France, à tel point que la direction a dû revoir à la baisse son estimation de l’excédent total d’exploitation pour l’exercice 2021 de la France.

A l’inverse, ArcelorMittal gagne 2,58%. Société Générale a déclaré privilégier les secteurs les plus investis par les entreprises et les pays en amont de la chaîne d’approvisionnement, tels que les valeurs industrielles et les secteurs liés aux matériaux. De son côté, Berenberg a fait passer sa recommandation pour le titre de chimiste spécialisé Arkema (+1,6%) de “vendre” à “garder”.

Précédent

Carrefour investit dans une parcelle numérique dans The Sandbox

Suivant

La banque européenne d’investissement investit massivement en France

Derniers articles de Bourse