Montant minimal d’un rachat de crédit ?

dans News/Rachat de crédit

Est-il nécessaire d’avoir un montant minimal de créances ou de dettes à faire racheter pour réaliser un rachat de crédit auprès d’organismes spécialisés ou bien ces derniers sont-ils obligés de répondre favorablement si la demande est recevable ?

Il s’agit avant tout d’une question de bon sens en l’occurrence. Dans l’absolu une demande de rachat de crédit ne peut être refusée par une banque si le financement est techniquement réalisable, mais encore faut-il que le jeu en vaille la chandelle. A titre d’exemple, un rachat de crédit assorti d’une prise de garantie hypothécaire parait grotesque pour un montant inférieur à 25 ou 30 000 euros. L’explication de cette affirmation repose sur deux points : le montant des frais liés à l’opération – qui ne doit pas rendre la restructuration caduque – ainsi que le respect du taux d’usure que le TEG ne doit pas dépasser.

Rappelons que plus le montant est faible, plus l’impact des frais est élevé, ce qui se traduit par un TEG important surtout pour des durées courtes à moyenne. C’est pour ce motif que de très nombreuses banques refusent d’octroyer des prêts hypothécaires de rachat de crédit pour des montants inférieurs à 50 000 €uros.

Le cas des prêts personnels de rachat de crédit est sensiblement le même, mais dans des proportions différentes. Un rachat de quelques milliers d’€uros ne présente guère d’intérêt pour un consommateur, car l’opération ne modifie que très peu son endettement avec de telles sommes. C’est aussi pour cette raison que les organismes spécialisés ne restructurent pas les demandes inférieures à 10 000 ou 15 000 €uros.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*