Musk et Twitter : vers une suspension du procès ?

//
Elon Musk

Elon Musk et Twitter avaient initialement prévu un procès pour le 17 octobre pour régler le contentieux lié au projet de rachat par le milliardaire. Cependant, le juge chargé de l’affaire a statué que le PDG de Tesla, Musk, avait jusqu’au 28 octobre pour acheter la plateforme de médias sociaux. S’il ne le fait pas, le procès aura lieu en novembre.

En attendant la demande de suspension du procès

Elon Musk dispose donc de moins de trois semaines pour acheter Twitter : le délai a été fixé hier soir par la juge Kathaleen McCormick. Selon elle, Musk a jusqu’au 28 octobre 2022 17h00 pour effectuer l’achat de Twitter.

Le milliardaire américain, PDG de Tesla, a tenté d’acquérir le réseau social Twitter une première fois en avril pour 44 milliards de dollars, mais sa tentative a été retardée en raison d’un problème juridique. À la suite de la comparution devant le tribunal, le procès devait avoir lieu le 17 novembre à la place.

Les avocats d’Elon Musk ont ​​demandé l’interruption des poursuites pour que Twitter laisse le temps à l’intéressé de formuler une offre, indiquant qu’ils espéraient terminer l’opération vers le 28 octobre.

Début juillet, l’entreprise du réseau social a porté plainte contre le multimilliardaire pour le contraindre à honorer le contrat de rachat qu’il avait conclu deux mois auparavant. Musk a annoncé qu’il stoppait l’acquisition mettant en cause certaines informations que la société lui avait transmises, notamment le nombre de faux comptes sur sa plate-forme.

Twitter souhaite obtenir des preuves du sérieux d’Elon Musk. Le réseau social souhaite le forcer à tenir ses engagements suite à ses déclarations avant de lui permettre de continuer à publier sur le réseau social.

“De manière incroyable, Twitter insiste pour continuer la procédure, mettant en danger l’opération et jouant avec les intérêts des actionnaires”, ont-ils ajouté.

Elon Musk a obtenu une chance de tenir parole grâce au juge, selon Ann Lipton, professeur de droit à l’Université de Tulane. Elle lui a donné une certaine marge de manœuvre, mais si l’affaire n’est pas conclue avant la date limite, Twitter aurait un dossier plus solide pour prouver sa mauvaise foi. Nous retiendrons donc que c’est plutôt une bonne nouvelle pour Musk car cela lui donne une chance de tenir parole.

Si les deux parties ont repris les pourparlers plus tôt cette semaine, elles ne s’entendent pas sur les conditions de financement. Plus précisément, concernant le financement de la dette, l’homme d’affaires aurait ajouté une condition lundi, selon Bloomberg.

Une bonne nouvelle pour le DOGE ?

Mercredi, le juge a déclaré que le procès était toujours prévu pour le 17 octobre tant que le réseau social et les patrons de Tesla n’ont pas formellement demandé la suspension du procès.

Twitter s’est opposé à la demande, affirmant que l’opération aurait lieu la semaine prochaine et se disant préoccupé par les pratiques déloyales et les retards supplémentaires dans la transaction.

La promesse d’Elon Musk en avril d’acheter Twitter pour 54,20 dollars par action est ensuite revenue en arrière quelques semaines plus tard, dénonçant l’opacité du réseau social concernant son nombre de faux comptes de messagerie.

« J’ai eu une idée pour un système de réseau social basé sur la blockchain, qui ferait à la fois les paiements et les messages courts/liens, comme Twitter. »

L’idée est de permettre aux utilisateurs de payer ces publications pour une fraction de centime. Cela a peu d’impact sur l’utilisateur moyen, mais empêche les escrocs d’envoyer trop de messages. « Vous devriez payer peut-être 0.1 DOGE par commentaire ou par repost. »

Il a finalement décidé de maintenir l’offre, selon un avis financier publié mardi. Les actions Twitter ont chuté de 3,7% à 49,39 dollars à la Bourse de New York jeudi.

Précédent

Binance a été la cible de hackers : 100 millions de dollars dérobés !

Suivant

Michael Saylor va offrir des millions de satoshis !

Derniers articles de Bourse