La fintech N26 lève 900 millions de $ et se place 2ème banque d’Allemagne

/
paiement banque en ligne
Paiement banque en ligne via Fintech & Néobanque - ©Patrick Tomasso, CC0 Creative Commons

La néobanque allemande N26 vient de réaliser une levée de fond qui compte les 900 millions de dollars. L’obtention de cette somme a fait optimiser la valorisation de la Banque à 9 milliards de dollars. C’est de cette manière que N26 se trouve à la 2e place de meilleures banques allemandes en termes de capitalisation.

Un but concret

Lundi, une levée de fonds de 900 millions de dollars, soit 777 millions d’euros, a été réalisée par la néobanque allemande. Celle-ci a été réalisée auprès de nombreux investisseurs privés. La réalisation de celle-ci a en effet pour but d’optimiser ses effectifs. Cela a été réalisé malgré ses problèmes de régulation dans le pays.

Avec le financement de 900 millions de dollars, la Néobanque a pour but d’accélérer son plan de croissance. Celui-ci lui permet de réaliser un recrutement de plus de 1 000 salariés dans le monde.  Un responsable de la banque a annoncé le but de l’institution dans un communiqué. Les employés de la banque sont actuellement plus de 1500 personnes.

Une valorisation de 9 milliards de dollars

Avec cette levée de fonds, la valorisation de la néobanque N26 se porte à 9 milliards de dollars, soit 7,76  milliards d’euros. C’est de cette manière que la banque peut rivaliser les instituts bancaires allemands historiques comme Commerzbank. À savoir que cette banque est valorisée en 2021 à 7,64 milliards d’euros.

La somme des nouveaux fonds offre l’avantage à la banque en ligne de lancer dans le recrutement, dans l’innovation ainsi que dans l’accroissement. Ceci a été prouvé par Valentin Stalf qui est le PDG de N26. De nombreux investisseurs internationaux ont participé à cette levée de fonds. Parmi ceux-ci, il y a les fonds américains Third Poind Ventures et Coatue Management.

Des sanctions venant du régulateur allemand

La demande de levée de fonds a été réalisée alors que la Néobanque vient d’être sanctionné par le régulateur allemand. Ce dernier lui a fait payer en juin une amende de 4,25 millions d’euros pour combler les failles dans le dispositif pour prévenir le blanchiment d’argent. En effet, plus de 50 transactions ont été suspectées. Celles-ci survenaient entre 2019 et 2020 sur la plateforme de la banque. Face à cette déclaration, la banque en ligne tentait de prendre toutes les mesures qui permettent l’amélioration des déclarations de toutes les activités.

Source Bfmtv

Précédent

Transactions records en 2021 pour l’immobilier de luxe

Suivant

Facebook s’associe à Coinbase pour lancer son portefeuille de crypto Novi, les régulateurs américains ripostent

Derniers articles de Banques