Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Nouveautés de l’épargne salariale

dans News/Rachat de crédit

L’épargne salariale a considérablement évolué depuis maintenant plusieurs années. Destinée originellement à soutenir la capitalisation dans l’optique de la retraite, l’épargne salariale revêt désormais un tout autre rôle, à savoir d’être un moteur du pouvoir d’achat au point que l’executif en a modifié la fiscalité.

Rappelons qu’un certain nombre de mesures fiscales ont été prises tout récemment afin de permettre aux salariés de puiser dans leur plan d’épargne salariale sans être pénalisés fiscalement. C’est très précisément le cas depuis le 4 décembre dernier, date depuis laquelle les versements au titre de l’intéressement et de la participation sont disponibles sans imposition sur les plus-values. D’ailleurs, le fait que l’employeur peut abonder la participation si le salarié décide de le verser sur son plan d’épargne entreprise est une nouveauté.

Ces dispositions porteront-elles leurs fruits et dans l’affirmative dans quelles mesures ? Selon l’AFG, l’Association Française de Gestion financière, ce sont près de 3.9 milliards d’€uros qui avaient été débloqués au titre du déblocage exceptionnel autorisé au premier semestre 2008. Ces déblocages ont été réalisés par plus de 1.6 million de salariés qui ont retiré chacun 2 400 €uros environ. Une mesure incitative qui a sans doute aidé ces Français dans leur gestion financière quotidienne. On peut donc supposer que les récentes mesures auront un effet au moins semblable, si ce n’est supérieur.

Le problème, c’est que l’accès facilité à cette épargne va quelque peu à l’encontre du principe même de l’épargne salariale qui a pour objectif de tésoriser dans l’optique d’un complément de retraite. Le choix entre épargne et pouvoir d’achat immédiat n’était pas prévu dans le concept. C’est donc pour éviter que l’épargne ne se désagrège que d’autres formules sont très plébiscitées actuellement à l’instar du PERCO, le Plan d’Epargne Retraite Collectif, qui oblige lui à conserver son épargne jusqu’à la retraite. Cette option d’épargne a été mis en place par près de 70 000 entreprises et l’encours moyen des bénéficiaires représente aujourd’hui 4 350 €uros. Le PERCO est alimenté par la participation, l’abondement et les versements spontannés.

Souhaitons que les nouveautés de l’épargne salariale maintiennent un bon équilibre entre disponibilité immédiate de liquidités et épargne à long terme, car les retraites ne pèseront pas lourds dans 20 ou 30 ans…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de News

vulputate, lectus libero Aenean Aliquam ut libero. facilisis efficitur. venenatis
Retour en haut