Le maire de Miami s’oppose à Jamie Dimon pour défendre le Bitcoin (BTC)

/
miami
Miami - ©JORGELT76, CC0 Creative Commons

Francis Suarez est fortement en désaccord avec l’opinion de Jamie Dimon selon laquelle le bitcoin est « sans valeur ». Le maire déclare ouvertement que la plus grande cryptomonnaie du monde a une valeur intrinsèque, tandis que sa technologie de blockchain sous-jacente est la plus sécurisée et la plus décentralisée de la planète.

Suarez VS Dimon

Le maire de Miami Francis Suarez et le PDG de JPMorgan Chase Jamie Dimon ont, par tous les moyens, des avis opposés lorsqu’il s’agit de traiter des mérites du bitcoin. Alors que le haut responsable politique est l’un des plus grands partisans de l’actif numérique, il lui arrive de crier des phrases telles que « Rester loin du bitcoin », « Le bitcoin est l’or des fous du futur » ou sa plus récente « Le bitcoin est sans valeur ».

Dans une récente apparition à « Varney & Co. », Francis Suarez a expliqué pourquoi Jamie Dimon avait tort. Il a affirmé que le bitcoin n’est certainement pas sans valeur, rétorquant que sa valeur en USD est actuellement supérieure à 50 000 dollars. Étant comme à son habitude optimiste, le maire de Miami prédit qu’à l’avenir, l’actif numérique n’aurait qu’une seule voie à suivre, mais peu importe laquelle elle serait à la hausse.

Selon le politicien, le bitcoin suscite l’enthousiasme chez certains investisseurs, car il n’est pas lié au système fiduciaire ou aux diverses politiques monétaires centralisées par l’État. Sachant cela, il n’est pas étonnant de constater que les pays en développement du monde entier et dont les économies arrivent à bout de souffle se soient tournés vers la cryptomonnaie.

« Il y a une vague de pays en Amérique centrale, en Amérique du Sud et en Afrique qui commencent à adopter le bitcoin comme devise de base, ce qui pourraient bien révolutionner l’utilité du bitcoin. »

Il convient de noter que Francis Suarez n’est pas seulement un partisan de BTC, il est également HODLer (le HODler fait référence aux investisseurs qui gardent leur cryptomonnaie au lieu de la vendre). En juin dernier, le maire de Miami admet être entré sur le marché des cryptomonnaies en investissant personnellement à la fois dans Bitcoin et Ethereum.

Par la suite, le mois dernier, celui-ci déclare que son administration s’efforçait de permettre aux habitants de la ville de payer leurs impôts en BTC.

Nous voulons le faire avec le bitcoin parce que c’est ce que nous savons et ce en quoi nous avons confiance. Nous pensons que c’est le réseau le plus fiable et le plus digne de confiance.

a-t-il conclu.

Qu’en est-il de MiamiCoin dans tout cela ?

Lancé en août 2021 par le développeur de crypto CityCoins Inc., MiamiCoin est un nouvel actif numérique qui vise à susciter l’intérêt pour les projets municipaux de la ville. Tout comme le bitcoin, il est décentralisé et fonctionne sous l’algorithme de preuve de travail (proof-of-work).

Cependant, une fois extrait avec succès, 30 % des gains reviennent à un portefeuille numérique pour la ville de Miami, comme l’a expliqué Francis Suarez. Il ajoute qu’au cours de ses plus de deux mois d’existence, l’actif a rapporté 16,5 millions de dollars à la ville.

Dans le cas du bitcoin, aurait dû revenir à 100 % au mineur. Or dans le cas de MiamiCoin, 30 % de la somme va à un portefeuille numérique pour la ville, ce qui a pu générer en 75 jours 16,5 millions de dollars.

Source CryptoPotato

Précédent

Immobilier Suisse : la situation est plus tendue à Zurich qu’à Genève

Suivant

L’économie européenne est prévue à la hausse pour la fin de l’année

Derniers articles de Crypto