Paris : le prix des biens immobiliers baisse, sauf pour ceux qui disposent d’un extérieur

/
panorama paris

Contrairement à d’autres biens immobiliers, à Paris, les prix des maisons avec extérieurs n’ont pas baissé. Tour d’horizon sur les offres sur le marché immobilier.

Les biens avec extérieur, beaucoup plus recherchés

La crise sanitaire a encore dopé la cote de l’immobilier parisien avec extérieur. S’ils ont cartonné, comme le souligne BFM TV, ils sont aujourd’hui si attractifs que leurs prix n’ont pas baissé contrairement aux autres types de biens. Les propriétaires qui n’ont pas de d’extérieur ne peuvent pas toujours dire cela.

Il faut dire que de nombreux acquéreurs se sont installés sans hésitation en première ou deuxième couronne pour trouver une maison avec jardin. Un changement qui fait chuter le prix de 1% en un an.

Les biens avec terrain ou balcons sont rares à Paris, et même si leurs prix semblent se stabiliser sur l’année, les biens avec un terrain ou un balcon ont de la valeur. « La quasi-totalité des demandes de mes clients concernent des biens avec un extérieur, notamment pour des biens avec une terrasse de 10 m² pouvant être hébergée, de préférence en étage élevé », explique Céline Thieriet, cofondatrice du chasseur immobilier Perle Rare.

“On trouve plus de biens de ce type dans les 15e et 16e arrondissements de Paris, même si la vraie pépite peut se cacher au centre. Les prix se sont stabilisés dans le haut de gamme, mais quand on cherche un bien avec une terrasse, la valeur ne diminue pas”, a-t-elle ajouté. Les prix à Paris ont baissé d’environ 1% en un an, car certains Parisiens ont déménagé en banlieue ou ailleurs, augmentant les stocks de biens à vendre. Mais “nous constatons toujours beaucoup d’activité et des ventes record dans un marché immobilier de biens d’exception qui se porte bien”.

Pas loin d’un marché à deux vitesses

“Nous observons un marché parisien post-confinement à deux vitesses, d’un côté, le boom de l’ultra-luxe, porté principalement par une clientèle française aisée à la recherche de biens beaux, de l’autre, le marché des appartements plus classiques, qui est beaucoup plus lent, les prix ont stagné voire baissé dans certaines zones », conclut Loïc Forneri, co-fondateur de la nouvelle agence haut de gamme Vendmy. Le prix des extérieurs représente environ 30 % des surfaces habitables, que ce soit sur les balcons, les terrasses ou les rez-de-chaussée. Ainsi, pour un bien à 10 000 euros le mètre carré, un mètre carré de terrasse vaudrait près de 3 000 euros.

Une valeur qui fluctue en fonction de l’exposition au soleil, des vues fournies et de leur disposition. “On ne peut pas dire que tous les extérieurs font monter les prix. Un balcon au nord n’a certainement pas la même valeur qu’une terrasse avec vue sur les toits de Paris”, explique sur BFM TV Geoffroy Reins, directeur du réseau immobilier Espaces Atypiques à Paris. S’il est situé dans une rue bruyante, l’extérieur perd de sa valeur. Il en va de même s’il est accessible depuis la chambre plutôt que depuis le salon.

Aux portes de Paris, Vendmy vient de signer la vente pour 13,5 M€ d’un penthouse à Neuilly-sur-Seine avec une terrasse unique de 400 m². Une terrasse spéciale avec vue sur la Tour Eiffel. Le cocktail parfait pour déclencher une vente. “Les profils des visiteurs comprenaient des financiers français, des joueurs de football, des acteurs, des délégations d’ambassades du Golfe et des propriétaires de certaines franchises bien connues”, a déclaré Loïc Forneri, qui était chargé de l’affaire.

Pour l’estimation d’un bien aussi rare sur le marché, le professionnel a expliqué avoir comparé les ventes récentes de penthouses avec terrasses dans le 16e arrondissement à la périphérie des villes les plus chères de Neuilly et d’Ile-de-France.

Précédent

La valeur des Bitcoins détenus par Tesla atteint les 2 milliards d’euros fin 2021

Suivant

Moins de dossiers de surendettement d’après la Banque de France en 2021

Derniers articles de Immobilier