Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Pas d’augmentation de la fiscalité et des cotisations CSG et RDS…

dans Brèves/News

Récemment interrogé sur le délicat sujet des déficits de l’assurance vieillesse et de l’assurance maladie, le ministre du budget, Eric Woerth, s’est voulu rassurant, exprimant avec force les vélléités du gouvernement de na pas alourdir la fiscalité et autres cotisations sociales qui pèsent déjà sur le contribuable français.

Rappelons au passage que la paysage fiscal des Français a déjà été modifié depuis le début de l’année dans près de 40 départements qui sont d’ores et déjà soumis au RSA faisant ainsi passer l’ensemble des contributions sociales de 11 % à 12.1 %. Les autres départements connaitront pareil sort dès juillet prochain. Fort de ce constat, on est heureux d’apprendre que CSG, la Contribution Sociale Généralisée, et RDS, le Remboursement de la Dette Sociale, ne seront pas amplifiés sur l’exercice 2009 comme ils ne le furent d’ailleurs pas non plus en 2008.

Pourtant le trou de la Sécu se creuse avec un déficit attendu de l’ordre de 18 milliards d’Euros générés par l’ensemble du régime général. On comprend bien qu’Eric Woerth ne souhaite pas en remettre une « louche » fiscale, mais comment résoudre le difficile problème de ce déficit récurrent ? La solution passerait peut-être bien par une future réforme de l’assurance vieillesse avec une éventuelle instauration du régime de retraite par points.

Aujourd’hui, notre régime de retraite est basé sur le principe de la répartition et non de l’accumulation de points. Pourtant, les caisses de retraite du privé ARRCO et AGIRC fonctionnent selon le principe du cumul des points comme dans nombre d’autres pays. C’est peut-être bien là qu’il y aura uniformisation plus rapidement que prévu. En tout cas, Eric Woerth ne ferme pas la porte de ce qui pourrait bien être la prochaine grande réforme sociale…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de Brèves

Donec consequat. efficitur. facilisis Aenean dolor. sed mattis eget
Retour en haut