Philip Morris International déplace son siège dans le Connecticut

/
Philip Morris
Philip Morris - ©pmi.com

Philip Morris International (PMI), le numéro un mondial de l’industrie du tabac, a annoncé la semaine dernière sa décision de déplacer son siège de New York dans le Connecticut. Un déménagement qui s’inscrit, selon PMI, dans la volonté du groupe d’accélérer sa transition « vers un futur sans fumée » et de se positionner vers les dispositifs sans combustion.

Le déménagement a été facilité par le gouverneur du Connecticut Ned Lamont. Le nouveau siège du groupe, qui devrait être opérationnel d’ici l’été 2020, doit permettre de créer environ 200 emplois dans l’Etat selon un communiqué de presse de PMI, qui précise qu’il « va jouer un rôle stratégique dans la mission (du groupe) de créer un futur sans fumée ».

Le Connecticut offre un mélange à forte valeur ajoutée en termes de savoir-faire technologique, de projection sur l’avenir et d’une approche ouverte de résolution des problèmes

s’est félicité Jacek Olczak, le PDG de Philip Morris. Selon lui, cela va permettre à PMI de « réaliser plus rapidement notre vision d’un futur sans fumée ».

Depuis 2016, le groupe Philip Morris a annoncé son intention de faire évoluer son modèle économique, et d’abandonner à terme la commercialisation de cigarettes au profit de dispositifs alternatifs sans combustion. Ces dix dernières années, le groupe a investi plus de 8 milliards de dollars en recherche et développement, pour mettre notamment au point son dispositif de tabac à chauffer, Iqos, aujourd’hui leader sur le marché.

Nous sommes au milieu d’une transformation profonde chez PMI, et notre nouveau siège dans le Connecticut va nous servir à accélérer encore nos progrès

a poursuivi M. Olczak.

Au-delà de remplacer les cigarettes par de meilleures alternatives, nous avons pour objectif d’utiliser notre expertise dans les sciences médicales et de la vie pour développer des solutions dans des secteurs comme la botanique et les médicaments respiratoires

a-t-il conclu.

Le gouverneur Ned Lamond s’est pour sa part dit « excité d’accueillir PMI dans l’Etat du Connecticut ». « Alors que notre région se remet du COVID-19, je suis heureux de voir de nouveaux investissements économiques dans notre communauté », a ajouté le gouverneur démocrate, se félicitant de l’arrivée « d’emplois bien rémunérés » dans la région.

Depuis 2016, le groupe Philip Morris a annoncé son intention d’arrêter la commercialisation de cigarettes « d’ici 10 à 15 » dans la plupart des marchés. Au premier trimestre 2021, les dispositifs sans combustion (et en premier lieu le dispositif de tabac à chauffer Iqos) ont représenté 30% des revenus du groupe. PMI ambitionne d’obtenir plus de la moitié de ses revenus de ses dispositifs sans combustion d’ici la fin de l’année 2025.

Précédent

Différences SCP et SCM

Tommaso Pirozzi
Suivant

Tommaso Pirozzi : l’entrepreneur multi casquette à la tête de The Mindvestor

Derniers articles de Finance