Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Plan de soutien et constructeurs automobiles : un leurre ?

dans News/Rachat de crédit

Aujourdhui, la planète finance s’inquiète pour l’un des principaux fleurons de son économie : le secteur de l’automobile. Cette seule industrie emploie aux Etats-Unis 2.5 millions de personnes si l’on comptabilise l’ensemble des sous-traitants. Chrysler et General Motors viennent d’obtenir une aide probable de 15 milliards de $ et Ford devrait empocher 9 milliards un peu plus tard.

En France, le plan de soutien du gouvernement français ainsi que celui de l’Union européenne devrait en grande partie profiter au secteur de l’automobile. D’ailleurs, les valeurs des principaux constructeurs s’envolent ce matin. Mais à travers cette crise plusieurs questions s’imposent. Et notamment celles de l’emploi et de l’environnement…

L’emploi, car les mesures de soutien sont d’abord et avant tout destinées à maintenir l’emploi des salariés actuels dans l’Hexagone. Or quelles sont les garanties que Renault et Peugeot proposent aujourd’hui à l’Etat français et ainsi au contribuable qui finance indirectement ces plans de soutien que les usines de Rennes ou de Flains ne seront pas transférées en Pologne, en Tchéquie ou en Roumanie d’ici deux ou trois ans ? N’est -on pas en train de financer des entreprises qui savent déjà pertinemment que leurs usines seront déplacées et que les fonds publics français ne maintiendront pas l’emploi en France ? Epineux problème…

L’écologie aussi intervient dans toutes ces considérations économiques. Ou plutôt devrait intervenir…Les patrons de Ford, de General Electric et de Chrysler ont pourtant fait un geste symbolique en empruntant un véhicule hybride moins polluant pour se rendre de Detroit à Washington. Pour autant en France, on n’a pas franchement l’impression que problème économique rime avec solution environnementale : quand se mettra-t-on en tête que l’économie verte est sans doute la voie de la rédemption économique et environnementale. Encore une fois, les investissements vont-ils être faits où il le faut ? On en doute…On ne parle pas beaucoup en ce moment des voitures à hydrogène ou à air comprimé et on tait soigneusement l’existence de la one-4…

En conclusion, les mesures prises auront sans doute un impact à très court terme, mais au-delà le flou persiste…

Derniers articles de News

venenatis libero ante. commodo mattis quis, leo. massa Donec Praesent
Retour en haut