Introduction en Bourse de Polestar, concurrent de Tesla

/
Constructeur automobile Polestar
Le constructeur automobile Polestar entre en Bourse - ©polestar.com

Polestar, le constructeur suédois de voitures électriques de luxe a pris la décision de faire son entrée en bourse de New York. En étant propriétaire du Suédois Volvo Cars ainsi que du Chinois Geely, sa valorisation est de 20 milliards de dollars américains.

Des grandes ambitions

Polestar est une enseigne spécialiste dans la conception de voitures électriques qui a bénéficié d’une montée fulgurante. Une bonne partie de sa réussite a été causée par le fait que Leonardo Dicaprio fait partie d’un de ses actionnaires. Il n’a acquis que 2 modèles depuis que l’enseigne a vu le jour en 2017. Jusqu’en 2020, l’enseigne a vendu plus de 10 000 véhicules. Avec la grande ambition et les stratégies marketing de Polestar, il a pour but de vendre jusqu’à 290 000 voitures par an d’ici 2025.

La marque a été rendue célèbre grâce à la berline électrique qu’elle a baptisée Polestar 2. Pour satisfaire ses consommateurs, il a comme projet le lancement de la troisième version de ce modèle. Cette automobile devrait sortir en 2023.

Le grand concurrent de Tesla

Tesla est connu comme étant le spécialiste du secteur automobile qui domine à l’heure actuelle la Bourse de New York. Celle-ci a pu profiter d’une valorisation de plus de 17 milliards d’euros. Pourtant, ces derniers temps, Polestar est devenu, avec sa capitalisation de 20 milliards de dollars, son redoutable rival. À savoir que la marque suédoise se trouve actuellement derrière les géants de l’automobile, notamment Nissan. Elle figurait devant Renault, Tata Motors ou Subaru. Polestar commence à se faire un nom dans son secteur.

Polestar dispose de toutes les capacités pour rivaliser correctement avec le constructeur automobile américain Tesla. L’enseigne bénéficie d’une taille considérable.

Une entrée en Bourse

Pour générer un excellent chiffre d’affaires, Polestar entre en Bourse de New York. En intégrant les actifs des fonds Gores et Guggenheim, l’enseigne a mis à disposition une capitalisation boursière de 20 milliards de dollars. Ce montant consiste à 3 fois le chiffre d’affaires prévu pour l’année 2023. C’est aussi 1,5 fois les ventes souhaitées pour 2024.

C’est lors du premier semestre de 2022 que la combinaison va avoir lieu. La cotation se fera également au Nasdaq.

Source Lesaffaires

Précédent

Le coût des produits de votre épargne pour l’État

Suivant

Foot : Levée de fonds du projet crypto Sorare

Derniers articles de Finance