Pourquoi le Bitcoin s’effondre à ce point ?

/
bitcoins crypto

Dans un marché des cryptomonnaies déjà très baissier, il a plongé de 30% en une semaine. L’ensemble des cryptomonnaies a perdu 900 milliards de dollars de valeur depuis novembre 2021. La crise a révélé la nature de ces outils : ce ne sont en aucun cas des valeurs refuge.

Le Bitcoin est quasiment revenu à son ATH des 20 000$

Le prix du Bitcoin est tombé à 20 183 $ le matin du mercredi 15 juin, en baisse de 33 % en une semaine et de 70 % par rapport au sommet de 68 925 $ atteint le 9 novembre 2021. Les valorisations de toutes les milliers de crypto-monnaies qui ont été identifiées ont été divisées par plus de trois dans ce laps de temps, passant de 3000 milliards de dollars à 900 milliards de dollars en moins de sept mois.

Le marché des actifs cryptographiques est victime de la décision de la Réserve fédérale et de la Banque centrale européenne d’augmenter les taux d’intérêt pour lutter contre l’inflation, mettant fin à l’argent gratuit qui avait longtemps favorisé les investissements spéculatifs.

Elle a également souffert d’une vague générale de méfiance à l’égard de cette finance décentralisée et non régulée, exacerbée par l’effondrement du stablecoin TerraUSD (UST) il y a un mois, qui a perdu 99,8% de sa valeur en quelques heures.

Dans le contexte de ce crash, la plateforme de prêt de crypto-monnaie Celsius Network a été contrainte d’annoncer un gel des retraits en début de semaine face à une vente massive, une décision qui a alimenté la panique et alimenté les soupçons. La sincérité des comptes et la solidité financière de nombreux acteurs du secteur.

Cet “hiver crypto” dû à la récession a révélé la nature de ces outils. Ils n’ont aucun des attributs d’une valeur refuge, y compris la protection contre l’inflation : valeur intrinsèque nulle, pas de revenu garanti, manque de stabilité.

Au lieu de cela, alimentés par l’argent gratuit, ils se comportent comme les actions technologiques les plus spéculatives. Au milieu de cette panique, d’autres plates-formes ont pratiquement échoué. Dimanche soir, Celsius, la plateforme qui gère 11 milliards de dollars et prête les dépôts de ses clients à d’autres, a annoncé qu’elle suspendait tous les retraits et transactions des clients.

Ne pas manquer l’occasion

En plus de dénoncer le manque de transparence du marché des crypto-monnaies, les dirigeants des banques centrales ont récemment alerté sur le caractère risqué de ces investissements, le président de la Banque de France François Villeroy de Galhau n’ayant pas hésité à comparer l’engouement pour le Bitcoin à la tulipe hollandaise au 17ème siècle en tant que première énorme bulle spéculative de l’histoire financière moderne.

La présidente de la BCE, Christine Lagarde, a déclaré fin mai: “Ma très mauvaise opinion est que les crypto-actifs ne valent rien. Ils ne reposent sur rien, ils ne sont attachés à rien qui puisse assurer la sécurité des actifs sous-jacents. »

Selon une étude menée par KPMG pour le compte de l’Adan (Association pour le Développement des Actifs Numériques), début 2022, 8% des Français détiennent des crypto-monnaies, soit plus de 6,7% détenant directement des actions, tandis que 30% des sondés envisagent d’acheter une.

Si cette chute est observée de près on remarque tout de même aucun changement concernant les protocoles des crypto-monnaies. Ce qui faisait leurs forces il y a quelques mois est toujours présent.

« Pour ceux qui sont attachés à la technologie bitcoin, il n’y a aucun changement majeur qui pourrait porter préjudice au protocole ».

Les investisseurs qui pensaient arrivés trop tard il y a quelques mois et dénonçaient un prix trop élevé ont aujourd’hui l’occasion d’acquérir nombre de crypto-monnaies à un prix extrêmement réduit. Ne dit-on pas que ce sont les crises qui forgent les fortunes ?

Précédent

Immobilier : Société Générale et Crédit du Nord n’acceptent plus certains dossiers de crédit

Suivant

Plus forte hausse de taux depuis 1994, les bourses réagissent positivement

Derniers articles de Crypto