Poutine souhaite le développement d’un réseau de paiement international basé sur la blockchain

/
russie bitcoin crypto

Le président russe Vladimir Poutine estime qu’un nouveau système international de transfert de fonds est nécessaire pour réduire la dépendance à l’égard des grandes banques et des tiers. Il pense que les paiements transfrontaliers alimentés par les monnaies numériques et la technologie des registres distribués seront “plus pratiques”.

Objectif : S’émanciper du réseau SWIFT

Lors d’une récente conférence organisée par la plus grande banque de crédit de Russie, Sberbank, Vladimir Poutine a fait l’éloge d’un hypothétique système de paiement international basé sur la blockchain.

A ce titre, le président russe soutient un système indépendant régi par la blockchain et basé, entre autres, sur l’utilisation d’une monnaie numérique de banque centrale (MNBC).

Évoquant les différentes sanctions financières imposées par l’alliance de l’OTAN, Vladimir Poutine a critiqué la centralisation du système financier actuel.

« La technologie des monnaies numériques et des blockchains peut être utilisée pour créer un nouveau système de règlements internationaux qui sera beaucoup plus pratique, absolument sûr pour ses utilisateurs et, surtout, qui ne dépendra pas des banques ou de l’ingérence de pays tiers. Je suis convaincu que quelque chose comme cela sera certainement créé et se développera, car personne n’aime le diktat des monopoles, qui nuit à toutes les parties, y compris aux monopoles eux-mêmes. »

Pour rappel, le réseau SWIFT a été développé par plusieurs grands pays, dont des pays occidentaux. C’est pourquoi le dirigeant russe appelle à un système de paiement international indépendant. Selon lui, le nouveau système doit être sur la blockchain et ne peut être soumis à aucune ingérence extérieure.

Une idée déjà évoquée par la Russie cette année

Ce n’est pas la première fois que l’idée est évoquée au Kremlin. En juin dernier, des sources gouvernementales faisaient état d’un projet de création d’une plateforme appelée CELLS.

Cela permettra de prendre fermement pied sur la blockchain et permettra au pays de se débarrasser complètement du monopole du réseau SWIFT. Les analystes disent que l’idée pourrait également intéresser de nombreux pays à travers le monde.

Cette volonté fait directement écho à l’intervention d’Anatoly Aksakov, président de la commission des marchés financiers de la Douma d’État, en septembre dernier, lorsqu’il a annoncé que le conflit en cours avait contraint Moscou à imaginer une solution financière, en réponse aux sanctions internationales à son encontre.

Le président russe a déclaré qu’il n’était pas normal que certains pays sanctionnent conjointement un autre pays et qu’il était crucial de créer un système international qui ne soit pas affecté par de telles sanctions.

“Nous savons tous très bien que dans le cadre des restrictions illégitimes d’aujourd’hui, l’une des lignes d’attaque passe par les règlements. Et nos institutions financières le savent mieux que quiconque, car elles sont exposées à ces pratiques“, a précisé Vladimir Poutine.

La Russie sera finalement le moteur du développement de la blockchain ?

La Russie a envisagé une réglementation complète de la crypto-monnaie au cours des derniers mois, avec un soutien croissant à la légalisation des paiements cryptographiques transfrontaliers. En septembre, les autorités financières de Moscou ont commencé à travailler sur un mécanisme international de règlement en crypto-monnaie.

Ainsi, la Russie poursuit ses déclarations et actions en faveur de l’utilisation de la technologie blockchain et même des crypto-monnaies, comme cela a été le cas récemment. En fait, comme nous l’avons signalé, la Douma d’État russe travaille actuellement au développement d’un échange de crypto-monnaie à l’échelle nationale par le biais d’un cadre réglementaire convenu avec la banque centrale du pays.

Moscou travaille également à la définition d’un projet visant à légaliser le minage de crypto-monnaies sur le territoire russe et la vente de ces dernières. À cet égard, Vladimir Poutine a également déclaré en janvier que la Russie “a un avantage concurrentiel dans le minage de crypto-monnaie”.

Précédent

Royaume Uni : l’immobilier se prépare à une crise majeure

Suivant

Pendant le bear market, gagner des cryptos gratuitement !

Derniers articles de Crypto