Le pouvoir d’achat immobilier des Français a diminué

/
maisons lotissement

Après de multiples confinements ou restrictions de 2020 à 2021, les Français ont tenté de s’échapper des grandes villes, faisant monter en flèche les prix des logements dans les villes moyennes. Ils sont à la recherche principalement de terrains et d’espaces verts. Résultat ? Le classement des villes qui avaient le meilleur pouvoir d’achat immobilier a radicalement changé. Du fait de la forte hausse des prix des logements en province, des villes comme Angers ou Reims ont perdu l’équivalent d’une chambre en un an.

Les Français ont perdu du pouvoir d’achat immobilier en 2021

Une étude réalisée par un courtier expert en prêt immobilier, rachat de crédit, assurance emprunteur et crédit, connu sous le nom de “Meilleurtaux”, a permis récemment de se pencher sur le pouvoir d’achat de l’immobilier français. Par définition, pour le calculer, il faut utiliser le même budget : 223 896 euros, soit la valeur moyenne des dossiers traités par les courtiers, et regarder la surface de cet achat permis par le budget ville par ville.

Dans l’ensemble, la comparaison avec les années précédentes vous permet de voir si vous bénéficiez de plus ou moins de mètres carrés qu’avant. Si vous perdez de la place, cela signifie que les prix de l’immobilier dans votre ville augmentent.

Une perte du pouvoir d’achat immobilier dans les villes de province en plein essor

Alors qu’ils cherchent de l’espace, le pouvoir d’achat de nombreux acheteurs de logements a baissé en 2020 et 2021. Dans certaines villes moyennes, les prix des logements ont augmenté de manière excessive et les taux d’intérêt extrêmement bas n’ont pas compensé la hausse des prix.

Dynamiques, où il fait bon vivre et proches de Paris (1h30), des villes comme Angers et Reims sont parmi les villes les plus attractives pour les Parisiens. A Reims, de 2019 à 2021, le pouvoir d’achat d’un bien immobilier de 89 mètres carrés (le nombre de mètres carrés que l’on peut acheter pour une mensualité de 1 000 euros à taux d’intérêt fixe pendant 20 ans) a baissé entre 2019 et 2021 d’environ 13 mètres carrés en deux ans. A Angers, la situation est encore pire. Le pouvoir d’achat moyen en 2019 était de 94 mètres carrés (210 960 euros d’achats, à 2 340 euros le mètre carré). En 2021, il a baissé d’environ 27 mètres carrés en deux ans (achats moyens de 222 641 euros, à 3 323 euros).

Le classement du pouvoir d’achat immobilier quelque peu modifié

Ce phénomène peut être attribué au télétravail : Angers compte environ 220 000 habitants et près de 40 000 étudiants. C’est une ville à taille humaine avec une excellente situation géographique. On peut notamment y habiter, rentrer à Paris deux jours par semaine avec le train en moins d’une heure et demie. Ou encore aller à Nantes, à quarante-cinq minutes de voiture. Reims est une paisible cité bourgeoise du patrimoine. Afin d’attirer les talents, la ville a mis en place au fil des années un pôle d’attraction économique très dynamique baptisée « Invest In Reims ».

Ainsi, selon le calcul de MeilleurTaux, en deux ans, le pouvoir d’achat de l’immobilier à Reims a baissé de 13 mètres carrés, et le pouvoir d’achat de l’immobilier à Angers a baissé de 27 mètres carrés. D’autres villes ont connu des baisses similaires en deux ans, comme Saint-Etienne -9 mètres carrés, Le Mans -7 mètres carrés, Toulon -10 mètres carrés, ou encore Le Havre -9 mètres carrés.

Mais le champion du pouvoir d’achat en France reste le même, Saint Etienne. Dans cette commune française située dans le quart sud-est de l’Hexagone, en région Auvergne-Rhône-Alpes , on peut acheter un appartement de 150 mètres carrés pour 223 896 euros (montant moyen). Quant à la capitale, à 11 496 euros en moyenne le mètre carré, elle offre une petite superficie, et son pouvoir d’achat est obstinément mis en berne : seulement 19 petits mètres carrés pour 223 896 euros. Autrement dit, ce sont 2 mètres carrés de moins qu’en 2019.

Précédent

“Joyeux Noël” : le premier SMS de l’histoire vendu aux enchères pour 107 000 euros

Suivant

Le groupe néerlandais ING quitte le marché de la banque en ligne en France

Derniers articles de Immobilier