Prêt épargne logement : le PEL est-il intéressant ?

//
PEL
Plan Epargne Logement (PEL) - ©ErikaWittlieb, CC0 Creative Commons

Il y a longtemps, le PEL ou Plan d’Epargne Logement a toujours intéressé de nombreux épargnants. Il était spécifiquement connu pour avoir un bon taux d’intérêt. Pourtant, la tendance a changé et ce dernier est devenu relativement faible. Plusieurs personnes se posent la question si le PEL est toujours intéressant.

Comprendre le principe de fonctionnement du « prêt PEL »

Sachez que le PEL peut être à tout moment utilisé comme étant un outil de financement immobilier. C’est d’ailleurs la bonne raison de sa création. Son principe de fonctionnement se base sur une épargne régulière pendant au moins 4 ans, ce qui est une durée permettant au bénéficié l’achat d’un logement qui lui convient.

À savoir que le montant du prêt épargne logement est influencé par 2 facteurs : le montant des intérêts acquis ainsi que de la durée de remboursement.

Crédit immobilier ou prêt PEL : quel est le bon choix ?

La plupart des crédits immobiliers offerts par les banques sont spécialement connus pour mettre en évidence un faible taux d’intérêt. Avant de vous décider sur entre ces 2 solutions de financement immobilier, il est d’une grande importance d’avoir une connaissance sur les intérêts capitalisés. Le choix doit dépendre de vos besoins.

Le PEL présente une grande valeur de taux d’emprunt par rapport aux taux actuels de crédits immobiliers. Celui de ces derniers se trouve actuellement en dessous des 1%.

Les atouts du PEL

Un des principaux avantages du PEL est sa durée. Celui-ci peut se conserver jusqu’à 15 ans. Ceci reste valable pour les comptes qui ont été ouverts depuis le 1er mars 2011. La conservation peut passer d’une quinzaine d’années à illimitée pour les comptes souscrits antérieurement à cette date.

Le PEL se montre également plus avantageux par rapport au livret A qui est rémunéré à 0,50%. Le point positif, c’est qu’il peut être acquis tout au long de la durée du plan. Pour ceux qui possèdent un compte entre le 1er août 2003 et le 1er mars 2011, l’épargne est rémunérée à 2, 50%. Le gros inconvénient de son livret A reste néanmoins sont rendement qui est inférieur au coût de l’inflation de la vie courante…

Source Moneyvox

Précédent

Virgin Atlantic va bientôt entrer en Bourse à Londres

Suivant

Marché immobilier 2021 : une reprise encore fragilisée

Derniers articles de Epargne