Prêt immobilier : augmentation des montants empruntés au cours du 2nd trimestre 2021

/
Prêt immobilier
Prêt immobilier - ©Andrew Wise, CC0 Unsplash Creative Commons

Au cours du second trimestre de l’année 2021, une augmentation du montant du prêt immobilier a été constatée. Cela est sans doute dû à la hausse du prix de l’immobilier ainsi qu’à l’envie de changement de logement des particuliers. De plus en plus de Français décident de lancer dans l’emprunt d’un crédit immobilier pour pouvoir acheter leur maison de rêve.

Les raisons de la montée du taux d’emprunt

La cause propice à la montée des montants empruntés du prêt immobilier est l’envie des Français d’investir dans une maison plus grande. Naturellement, cette dernière coûte plus chère, surtout avec la hausse actuelle du prix de l’immobilier. De cette manière, il est donc nécessaire d’augmenter le taux d’apport personnel. D’après le courtier en prêt immobilier Cafpi, les banques deviennent aujourd’hui élitistes.

Tous les profils optent pour une augmentation des sommes empruntées

Par rapport au 1er trimestre 2021, le montant emprunté au cours du second trimestre a été augmenté. Cette montée est de 2,3% pour les primo-accédants dont la somme peut atteindre 235 530 euros. Le pourcentage de celle-ci est de 3,8 % pour les investisseurs locatifs et atteint les 4,8% pour les secundo-accédants.

Prêt immo : Augmentation des sommes empruntées
Prêt immo : Augmentation des sommes empruntées – ©stevepb, CC0 Creative Commons

Dans tous les cas, la montée de la somme empruntée est suivie par une hausse du taux d’apport pour les emprunteurs en résidence principale. Celle-ci consiste à une augmentation de 0,5 point pour les primo-accédants et 1,4 point en ce qui concerne les secundo-accédant.

Une durée d’emprunt allongée

Des emprunts plus longs sont aujourd’hui constatés pour le crédit immobilier. La durée de ce dernier peut désormais atteindre les 20 ans, voire plus de 25 ans. La longue durée peut avoir lieu après une demande d’augmentation du volume de dérogations. Celui-ci consiste aux mesures prises par le Haut Conseil de stabilité financière. La marge de flexibilité de la banque a augmenté de 20% si celle-ci est auparavant de 15%. Il est même possible pour l’institut bancaire de financer les particuliers qui présentent un taux d’endettement en dessus de 35%.

Source Ledauphine

Précédent

Le projet crypto Audius (AUDIO) est en pleine expansion

Suivant

Une tendance baissière pour la Bourse de Tokyo ce jeudi 19 août

Derniers articles de Immobilier