Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Prime du 13 ème mois substituée par l’épargne salariale de plus en plus souvent !

dans Brèves/News

A en juger par le nombre de fois où l’expression « prime du 13ème mois » est tapée sur les différents moteurs de recherche, on peut penser que la possibilité pour les salariés français d’obtenir un fameux 13ème mois est devenue une priorité. Il faut dire que la perte progressive de pouvoir d’achat a engendré la recherche pour les uns et les autres d’améliorer ses sources de revenus….

Le problème, c’est que cette notion de prime de 13ème mois qui n’est en réalité pas vraiment une prime, mais un complément de salaire ou de rémunération est de moins en moins proposée par les employeurs…et que surtout cette dernière est souvent de plus en plus incarnée par l’épargne salariale. Qui n’a pas entendu dire par l’un de ses collègues « tu verras en fin d’année, l’intéressement et la participation te feront un 13ème mois ! ».

En premier lieu, ce n’est pas toujours tout à fait vrai en terme de montant, mais surtout l’épargne salariale n’a jamais eu pour objectif avoué d’être un 13ème mois ou même une prime de fin d’année. C’est un moyen offert aux salariés de certaines entreprises de bénéficier des profits de celle-ci dans une perspective d’épargne et de compléments de retraite (PERCO, Percoi, etc…).

Rien n’empêche une entreprise de proposer les deux à ses salariés, à la fois une prime du 13ème mois sous forme de rétribution salariale complémentaire et prévue dans le contrat de travail conformément à la convention collective du secteur concerné, mais aussi participation et intéressement. Aujourd’hui, de très nombreux employeurs évoquent qu’un 13ème mois est représentée par l’épargne salariale, alors qu’en réalité la prime du 13ème mois est substituée par l’épargne salariale de plus en plus souvent…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de Brèves

vel, ultricies felis sit Sed Aenean ut
Retour en haut