Le prix de l’immobilier en Europe explose

/
immobilier Berlin Europe
Berlin, Le prix de l'immobilier explose en Europe - ©Stefan Widua, CC0 Creative Commons

L’une des conséquences majeures de la pandémie de Covid-19 est la montée sans cesse du prix de l’immobilier. En France et partout en Europe, le marché de l’immobilier est en surchauffe. De cette manière, de plus en plus de ménages ne disposent plus du pouvoir d’achat pour l’acquisition d’une propriété.

L’offre immobilière est réduite

Le troisième trimestre de cette année 2021 est particulièrement marqué par une grosse montée des prix de l’immobilier. Ce phénomène est prouvé par les chiffres fournis par le réseau Century 21. D’après les données avant et après le confinement, on peut constater une baisse de ventes dont le recul est de 20%. Quant à l’année 2020, la baisse des ventes est de 5%. À l’heure actuelle, la montée du prix de l’immobilier flambe. La surchauffe touche en effet toute l’Europe.

L’augmentation du prix de l’immobilier a commencé depuis 2010 où celle-ci a été de 30% dans la zone euro. Cette montée s’est survenue dans tous les pays d’Europe sauf Chypre ou encore l’Espagne. Ces pays ont particulièrement été victimes d’un effondrement suite à la crise financière de 2009.

Une grosse montée du prix de l’immobilier

La hausse des prix de l’immobilier se montre beaucoup plus importante que l’inflation qui s’est survenue dans tous les pays européens. Ce phénomène est sans doute expliqué par le maintien des conditions d’octroi du crédit immobilier. Pourtant, à cause du confinement, l’offre de logement a été réduite. D’ailleurs, ce fait a été optimisé par le télétravail où un grand pourcentage des salariés passent par cette tendance. De cette manière, de plus en plus de ménages préfèrent habiter loin des grandes villes pour gagner plus de terrain. C’est la raison pour laquelle une baisse de l’immobilier est survenue.

De nombreux Européens sont mécontents de la situation

Face à cette tendance haussière du marché de l’immobilier, de nombreux pays ont démontré leur mécontentement. C’est en effet le cas des Espagnols qui se sont revendiqués en demandant un encadrement des loyers. C’est également le cas de l’Allemagne où les prix de l’immobilier ont augmenté de 10%.  À cause de cela, les Berlinois ont manifesté pour minimiser les prix du loyer.

Source Rfi

Précédent

Selon Edward Snowden, la répression chinoise rend le bitcoin encore plus fort

Suivant

Bruno de Seguins : le nouveau président d’Astoria Finance

Derniers articles de Immobilier