Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Prix de l’immobilier neuf dans les 20 plus grandes villes de France

dans Banques/News

Surf FinanceIl semble bien que la baisse des prix de l’immobilier depuis fin 2007 conjuguée au dispositif Scellier et au doublement du Prêt à taux zéro commence à porter ses fruits. C’est la conclusion que l’on peut tirer de la hausse des commandes dans l’immobilier neuf enregistrées par le groupe Nexity et le principal promoteur français Promogim. Le premier a comptabilisé près de 3 000 réservations depuis le début de l’année de sorte que l’ensemble des professionnels des secteurs envisage de vendre environ 80 000 logements neufs cette année. Investisseurs et acquéreurs sont donc sensibles aux prix du marché. Ces derniers ayant baissé, quel est le prix de l’immobilier neuf aujourd’hui dans les 20 plus grandes villes de France.

Si l’on prend les prix par ordre décroissant, on constate que Paris reste le plus cher avec un prix au mètre carré dans l’immobilier neuf s’établissant à 8 200 €uros. Viennent ensuite Lyon, Toulon et Marseille avec des prîx de respectivement 3 900 €, 3 850 € et 3 600 € au mètre carré. Strasbourg se positionne également comme une ville stratégique avec un coût moyen de 3 400 € au mètre carré.

On retrouve ensuite quatre grandes préfectures à 3 300 €/m2 : Bordeaux, Montpellier, Lille et Rennes. Pour 3 200 € au mètre carré, vous pourrez investir à Toulouse, Nice, Nantes, Reims et Grenoble qui constituent un bon compromis. La barre des 3 000 € est atteinte à Dijon, à Nîmes et au Havre.

Les villes qui demeurent les plus accessibles sont Brest avec un prix immobilier médian dans le neuf de 2 800 € suivi d’Angers à 2 550 € tandis que le dernier de la liste des 20 plus grandes villes est Saint-Etienne qui dans l’ombre du voisin lyonnais permet néanmoins d’acheter à 2 500 € le mètre carré.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de Banques

vel, justo mattis fringilla dictum elementum Donec sem, luctus Donec consectetur
Retour en haut