Les zones rurales où les prix de l’immobilier connaissent une montée rapide

/
immobilier rural
Immobilier en zone rurale - ©Herrte, CC0 Creative Commons

À cause de la crise liée à la pandémie de Covid-19, les prix de l’immobilier des grandes villes ont depuis des mois connu une grande augmentation. Pourtant, cette montée de tarifs a également touché les zones rurales. Voici donc des endroits se trouvant dans ces dernières qui ont été victime d’une hausse de prix que ce soit pour les maisons que pour les appartements.

Des études réalisées au préalable

La montée considérable des prix de l’immobilier est l’une des causes imminentes de la crise sanitaire. Effectivement, la hausse des coûts des logements ne touche pas uniquement les grandes villes, mais aussi les zones rurales. Ce fait a été prouvé par l’étude annuelle publiée par l’estimateur MeilleursAgents. Des données de plus 12 000 agences immobilières ont été considérées pour avoir une estimation de prix, ce qui permet une comparaison. Aussi, les experts de MeilleursAgents ont collecté des données auprès de 28 668 communes rurales. À savoir que celles-ci représentent 26% de la population française.

Résultat : une augmentation des prix de l’immobilier dans les zones rurales

Les résultats des collections des données au sein des communes rurales ont démontré que les tarifs de l’immobilier ont considérablement augmenté d’un pourcentage de + 6,4% en moyenne sur une année. Pour les métropoles, hors Paris, la hausse était de 4,1%. En ce qui concerne les grandes villes, cette montée de prix était de 4,9%. Le record pour les territoires mettant en évidence une hausse évidente de prix est attribué aux zones rurales.

Il n’y a pas que les prix qui ont augmenté, mais aussi le nombre de transactions. En un an, le taux de progression de ce dernier est de 13%. À savoir que 33% des logements ont même été vendus à des prix fixés, sans que l’acheteur ne réalise de la négociation. Selon Pierre Vidal, responsable recherche chez MeilleursAgents, il y a un équilibrage entre la montée de prix de l’immobilier et la demande dans les zones rurales. Le télétravail favorise également cet engouement.

Mais pas toutes les zones rurales

Ce ne sont pas toutes les zones rurales qui ont connu une augmentation de prix de l’immobilier. Cela consiste surtout pour les communes périurbaines dont la hausse du coût est de 9,7% en un an. Pour les endroits abritant les résidences secondaires, une tendance haussière de 9,4% a été constatée.

Source Capital

Précédent

Crypto : RBIS explose et surclasse ses concurrents

Suivant

L’épargne salariale intéresse de plus en plus de travailleurs français

Derniers articles de Immobilier