Quel est le bon rendement locatif ?

Le rendement locatif est considéré à bien des égards comme l’indicateur de performance par excellence d’un investissement dans la pierre. Comme il est synonyme d’efficacité, il est donc primordial de pouvoir bien le calculer en ayant toutes les cartes en main. Découvrez alors comment le rendement locatif peut vous aider à bien choisir votre bien et comment bien le calculer.

Le rendement locatif, un gage de sécurité.

Pour les experts de la finance, calculer le rendement locatif d’un bien, c’est évaluer le rendement de l’investissement. Mais pour le propriétaire d’une maison ou d’un appartement à louer, il s’agit d’un indicateur sur lequel il faut toujours garder un œil pour se créer un patrimoine.
Il doit permettre d’amortir l’investissement sur une période plus ou moins longue dans un premier temps. Puis, il doit permettre au propriétaire de continuer à investir. Pour cela, il est essentiel d’appliquer différents conseils pour optimiser l’investissement immobilier.
La rentabilité locative est un indicateur qui permet à un acheteur ou à un investisseur de mieux gérer son projet d’investissement locatif. Elle se calcule donc généralement, avant l’acquisition du bien et va dépendre de multiples paramètres.
Les sociétés de gestion immobilière proposent souvent aux futurs acquéreurs afin de simplifier la concrétisation de leur projet. Il est possible de faire rapidement ce calcul sans forcément passer par des professionnels de l’immobilier. Il suffit d’avoir recours à des simulateurs de rendement locatif en ligne pour faire un calcul de façon précise et complète. Ces calculs sont ensuite vérifiés par des experts.
Le calcul du rendement locatif d’un appartement ou d’une maison à louer est également une manière efficace de garantir une épargne conséquente sur l’immobilier physique. Il est aussi plus intéressant de léguer à ses enfants, un bien qui peut dégager rapidement des revenus. Ce type d’investissement présente en effet, de moindres risques.

Le rendement locatif, un outil de décision rapide et incontournable

Il est souvent difficile de comparer deux biens immobiliers même avec des atouts identiques. En plus des facteurs chiffrables comme la surface habitable ou le nombre de pièces, il existe plusieurs variables non quantifiables qu’il faut prendre en considération tel que l’emplacement, les commodités, la vue, etc… Ces paramètres vont pourtant influencer non seulement le prix d’acquisition de la maison ou de l’appartement, mais aussi le loyer applicable. Pour les propriétaires bailleurs, la rentabilité locative permet d’identifier la viabilité d’un projet immobilier.
En évaluant la pertinence d’un investissement immobilier, il devient plus facile pour l’acquéreur de décider. Le rendement locatif brut permet de sélectionner ou d’écarter des biens immobiliers en toute simplicité. Le rendement locatif net quant à lui, permet d’affiner le résultat financier de l’opération en tenant compte de la situation personnelle de l’acheteur.
Le taux de rendement locatif est un outil qui permet de repérer les zones dynamiques où il sera bon d’investir. Dans les métropoles, la vacation locative est faible, ce qui permet d’obtenir un taux de rendement bien plus élevé et plus intéressant.
Certaines villes comme Paris ou Marseille par exemple, ont une forte demande locative. Cependant, cette forte attractivité engendre des prix d’achat plus élevés ce qui ne permet pas d’obtenir un rendement élevé. De ce fait, les grandes métropoles affichent en moyenne un rendement entre 3.5% et 5%.

C’est quoi un bon rendement locatif immobilier ?

En faisant quelques recherches sur internet, on peut découvrir différents taux de rendement brut minimum autour desquels les experts estiment qu’il est intéressant d’investir. Généralement, on considère qu’un investissement est rentable à partir du moment où l’on peut dégager entre 7 et 10% de rendement brut. Ce niveau de rendement minimum fonctionne pour la plupart des biens immobiliers locatifs, quelle que soit la ville ou la région. Par contre, le rendement locatif optimal n’a pas de plafond. Plusieurs paramètres vont aider à le déterminer.
Un bon rendement locatif est le meilleur taux que vous puissiez obtenir en fonction du type de bien que vous souhaitiez acquérir et de votre capacité d’endettement. Si votre mensualité d’emprunt sur 15, 20 ou 25 ans, vous permet de dégager un cashflow positif à la fin du mois, vous pouvez espérer un retour rapide sur investissement.
Enfin, un bon rendement locatif offre de meilleurs gains que d’autres produits de placement. A titre de comparaison, le rendement du livret d’épargne varie de 0.75 à 2% tandis que celui de l’assurance-vie atteint à peine 3%. L’immobilier locatif est donc encore de très loin un excellent investissement.

Le calcul de la rentabilité locative

Le rendement locatif a l’avantage d’être facile à calculer. Une formule de base simple existe pour permettre à chacun d’obtenir rapidement un taux brut. Lorsqu’on parle d’investissement immobilier, c’est-à-dire en présence d’un projet locatif, on parle de rendement en temps réel. Pour calculer le rendement en temps réel, il suffit de diviser les revenus des loyers versés par le locataire par le montant investi.
Rentabilité brute locative (%) = (loyer mensuel *12)  X 100 / montant de l’investissement.
Pour que le calcul soit précis, le montant de l’investissement peut inclure le prix d’acquisition du bien, le montant des travaux éventuels entrepris avant la mise en location, le prix des meubles en cas de location meublée et voire même, les frais de notaire et autres frais annexes (droit de mutation).
Il est également possible de calculer la rentabilité nette locative qui est indispensable lors de l’étude du projet et le montage du dossier. En effet, la rentabilité nette va devoir tenir compte de différentes variables qui ont un impact sur le rendement telles que la taxe foncière, les assurances, les prestations de services éventuelles, les charges de copropriété ou les impôts sur les revenus locatifs.
Rentabilité nette locative = (loyer mensuel *12) – charges et impôts non récupérables/ montant de l’acquisition+ frais de notaire + droit de mutation) X 100
Ces calculs sont faciles à maîtriser, mais il est plus compliqué de trouver les données nécessaires, notamment dans les zones moins attractives. On peut donc calculer ce taux soi-même ou utiliser un simulateur puissant et précis. Ce dernier permet de calculer le rendement net de toutes charges, impôts compris. Il facilite aussi la simulation de l’intégralité de l’opération d’acquisition immobilière. Enfin, il permet de comparer l’investissement locatif à d’autres produits de placements comme le livret A.

Des astuces pour optimiser son rendement locatif

Pour optimiser un investissement locatif immobilier, il faut pouvoir dépasser au minimum le seuil de 10% de rentabilité. Plus le rendement est important, plus il va couvrir le crédit immobilier et les charges. Il est possible d’optimiser ce taux en suivant quelques pistes d’investissement.
Selon la formule de base vue précédemment, on peut augmenter le taux de rentabilité en achetant un bien en dessous de sa valeur marchande. Il est donc recommandé de surveiller les belles opportunités pour faire de bonnes affaires immobilières dans des endroits recherchés et au meilleur prix.
Les investisseurs en bien locatifs préfèrent en général, les petites villes à fort potentiel. Le prix d’achat au m² est attractif, mais la demande locative est en progression. Le risque de vacances locatif existe, mais parfaitement gérable. Portez une attention particulière aux zones tendues où le loyer maximum praticable est plafonné. Il vaut mieux également éviter les régions où la taxe foncière est très élevée.
Pour estimer le potentiel dynamique d’une ville, il faut analyser le développement de son réseau de transport, celui de ses activités économiques, les avancements des travaux de rénovation, l’implantation de nouvelles entreprises, l’ouverture de nouvelles structures éducatives, le potentiel touristique, le flux migratoire, etc….
L’autre astuce est de garantir un bien louable en toute saison. Il faut effectivement réduire les risques de vacation longue durée. Pour cela, il est préférable d’avoir une maison ou un appartement bien entretenu. Dans tous les cas, jetez votre dévolu sur un bien déjà rentable avant même l’exécution des travaux est recommandé. Il est recommandé de privilégier également l’investissement dans l’immobilier neuf ou le rénové.
En termes d’investissement immobilier locatif, il faut toujours bien murir son projet afin de bien jauger le niveau de risques d’une telle opération. L’objectif étant de permettre à chacun d’investir en toute sécurité et en fonction de ses capacités financières. Ce processus exige des efforts supplémentaires, plus de temps et de compétences spécialisées. Pour éviter les catastrophes, les investisseurs peuvent prendre rendez-vous avec des experts en investissement immobilier. Ces derniers peuvent vous aider à définir la meilleure stratégie d’investissement locatif.
Les sociétés de gestion locative vous permettent de développer votre patrimoine et de continuer à investir sans soucis et sans perte de temps. Ces sociétés vous proposent une panoplie complète de prestation pour gérer efficacement vos biens à louer. Un bien qui obtient une rentabilité correcte a aussi de fortes chances de générer une potentielle plus-value à la revente.
Les spécialistes de l’immobilier comme Evergreen sont capables de proposer un large panel de biens neufs ou encore des biens de luxe et d’en étudier le rendement en temps réel ou encore la plus-value en cas de rendement patrimonial. Avec son soutien, il est possible d’apprendre, d’analyser et d’évaluer le projet avec sérénité puis de réaliser le meilleur investissement.