Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Rachat de crédit en ligne : à quoi ressemblera le cru 2009 ?

dans News/Rachat de crédit

L’univers du rachat de crédit n’aura pas échappé aux turbulences financières qui ont tant agité la planète finance tout au long de l’année 2008. La plupart des banques spécialisées dans ce domaine ont essuyé certains plâtres générés par leur « banque-mère » et contribuent pour cette raison au « rééquilibrage » des bilans ayant subi des pertes…Le rachat de crédit a donc lui aussi fait l’objet d’un resserrement de critères de sorte qu’en 2008 les chiffres du rachat de crédit ont pour la première fois été en repli depuis maintenant une dizaine d’années.

La grande question que les consommateurs peuvent aujourd’hui se poser est la suivante : que peut-on légitimement attendre du cru « rachat de crédit 2009 » ? Sans doute une continuité des resserrements de critères qui ont été progressivement initiés, puis mis en place par les banques l’année passée. Ainsi, les ratio hypothécaires ont-ils baissé de 10 % un peu partout en raison de la crise immobilière et de la baisse du prix au mètre carré. Dans le même registre, les taux d’endettement tolérés avant et après intervention seront sans doute revus à la baisse. En règle générale, un endettement qui dépassera 40 % après l’éventuelle intervention d’une banque fera probablement l’objet d’un refus de la part d’un organisme de rachat de crédit.

Il en ira de même et peut-être de manière encore plus drastique pour les personnes fichées FICP, FCC ou bien encore pour les personnes physiques déjà restructurées qui constitueront des profils pour lesquelles les banques seront de plus en plus draconiennes dans leurs critères d’attribution de prêt. Il ne faudra pas non plus présenter des comptes bancaires comprenant un trop grande nombre d’impayés ou de rejets. Ces derniers pourraient être rédhibitoires pour l’obtention d’un rachat de crédit.

La bonne et seule nouvelle pour les rachats de crédits en ligne nous vient des taux d’intérêt. Elle est malgré tout de taille, car à titre d’exemple les Euribor qui servent souvent de base de calcul pour déterminer la valeur des taux nominaux ont considérablement baissé ces derniers mois, certains d’entre eux ont perdu plus de deux points en l’espace d’un mois et demi. Ce matin par exemple, l’Euribor 1 an était sur le point de descendre sous la barre des 3 % : rappelons que ce dernier pointait à près de 5.5 % fin novembre…. Il en va de même pour les indices relatifs aux taux fixes : TEC 10 ou encore Taux du secteur privé long terme fin de mois ont eux aussi baissé. La valeur des taux d’intérêt a une grande importance dans l’octroi d’un rachat de crédit, car c’est lui qui détermine si la nouvelle mensualité est en adéquation avec les normes d’endettement acceptées par la banque…

Derniers articles de News

suscipit luctus tristique nunc ipsum mattis libero. venenatis quis venenatis,
Retour en haut