Rachat de crédit en prêt hypothécaire rechargeable?

dans News/Rachat de crédit

Un temps très évoqués par les médias, les prêts viagers hypothécaires et les prêts hypothécaires rechargeables font désormais l’objet d’une attention moindre de la part des financiers. Pourtant, de nombreux consommateurs s’interrogent régulièrement sur leur utilité et emploi éventuel, notamment dans le domaine du rachat de crédit ?

Le principe est pourtant simple et judicieux : si vous avez un bien immobilier libre de tout engagement, c’est à dire de toute inscription hypothécaire relative à un prêt existant, pourquoi ne pas le donner en garantie à une banque qui vous donnerait en contre-partie une enveloppe financière rechargeable ? En d’autres termes, vous amortissez votre prêt quand vous le souhaitez et ce remboursement de capital le reconstitue au fur et à mesure ce qui vous permet de repiocher dans celui-ci en cas de besoin. Le prêt hypothécaire rechargeable est une sorte de revolving à grande échelle faisant l’objet d’une garantie hypothécaire.

Un sytème intéressant qui peut notamment constituer d’une certaine manière un plus en terme de pouvoir d’achat à des personnes souhaitant disposer de liquidités supplémentaires. L’idée concerne entre autres les retraités qui peuvent en tirer des revenus en plus. C’est notamment dans cet esprit que seul le Crédit Foncier accorde parfois des prêts hypothécaires rechargeables. Pourtant, les retraités ne sont pas les seuls intéressés ! Les personnes propriétaires sollicitant un rachat de crédit pourraient aussi en tirer avantage. En contre-partie de la prise en garantie de leur bien, ils pourraient avoir une enveloppe destinée à racheter leurs encours actuels et qui dans le temps se reconstituerait afin de leur permettre de reprendre du capital en cas de besoin plutôt que de refire des prêts à la consommation…

Seul problème, la crise est passée par là et a très probablement freiné les velléités des banques qui sont aujourd’hui très inquiète quant au marché de l’immobilier dont la baisse est très nettement amorcée. Comment faire si 1 prêt hypothécaire rechargeable de 150 000 euros est octroyé sur la base d’un bien en valant plus, si ce dernier est amené à perdre un tiers de sa valeur ? Par ailleurs, un bien peut faire l’objet dans l’absolu de plusieurs prêts hypothécaires rechargeables qui auraient même rang, c’est à dire même valeur juridique en cas de force exécutoire (vente forcée du bien), alors que les montants seraient radicelement différents : un prêt de 16 000 €uros donnneraient les mêmes droits qu’un prêt de 100 000….Autant de problème à résoudre avant qu’une banque ne propose des rachats de crédits en prêt hypothécaire rechargeable !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*