Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Rachat de crédit : entre crédit hypo et prêt personnel ?

dans News/Rachat de crédit

Pour ceux qui ont la chance d’être propriétaire, il n’est pas toujours facile de choisir pour son rachat de crédit entre crédit hypo et prêt personnel…ou plus précisément entre rachat de crédit assorti d’une garantie ou sans garantie, les prêts hypothécaires n’étant pas la seule option existante en terme de garantie. Petit focus sur l’intérêt de telle ou telle articulation !

Les rachats de crédits sans garantie :

L’une des grandes forumules des prêts de restructuration est celle sous forme de prêts personnels amortissables. Ceux-ci s’adressent à la fois aux propriétaires, aux locataires et dans une certaine mesure aux personnes hébergées. Ces produits présentent donc l’avantage d’être accessibles à tous et sont généralement articulés sur des taux fixe gravitant autour de 6.5 à 8 % en fonction de la durée choisie qui peut elle aussi varier de 5 à 12 ans qui est leur longueur maximale. Les prêts personnels ne font donc pas l’objet de prise de garantie, ce qui est leur principal atout, car derrière celui-ci, on retrouve des produits qui coûtent relativement chers en raison des taux. A cet aspect, il faut ajouter la durée plafonnée qui rend souvent la baisse de l’endettement moins spectaculaire qu’avec les rachats de crédit sous forme de crédit hypo.

Les rachats de crédits avec garantie :

Il existe trois formes de rachats de crédits assortis d’une prise de garantie : le crédit hypothécaire de premier rang, le crédit cautionné et enfin la crédit hypothécaire de second rang qui se fait d’ailleurs beaucoup plus rare par les temps qui courent…

La formule du prêt hypothécaire de premier rang est à la fois la plus ancienne forme de rachat de crédit , mais aussi la plus courante. Il s’agit ici d’obtenir un prêt global permettant d’inclure le regroupement de tous les prêts immo, conso et autres et d’y inclure le cas échéant une trésorerie dans des proportions non négligeables qui n’a par ailleurs pas forcément besoin d’être justifiée. En grande partie de cette opération, la banque prêteuse prend une garantie de premier rang sans concurrence articulée concrètement par un notaire. Ces articulations étaient évitées par les propriétaires depuis le début de l’année 2008 en raison de la forte remontée des taux d’intérêts. Aujourd’hui, elle redevient très intéressante que ce soit en variable ou en fixe : songez que l’Euribor 1 mois vaut à peine 1 % actuellement…

La seconde forme de rachat de crédit sous forme de prêt avac garantie est la famille des prêts cautionnés. Ils représentent les mêmes avantages que les prêts hypothécaires de premier rang, mais à la différence que c’est une société de cautionnement mutuel qui se porte garante pour vous auprès de la banque prêteuse. Les frais sont un peu plus faible que les frais d’affectation hypothécaire et surtout votre bien n’est pas hypothéquée. Attention toutefois, il y a dans les contrats de ces sociétés des clauses de non aliénation du bien qui vous interdit de le donner en garantie au cas où vous souhaiteriez faire un prêt hypothécaire par ailleurs. L’autre avantage de cette formule réside dans le fait que la caution est véritablement articulée comme telle : vous la récupérez à la fin du prêt ou en cas de remboursement de celui-ci ( en grande partie). Par ailleurs, vous ne passez pas chez le notaire. Les deux bémols de la formule sont le taux souvent plus élevé que celui du crédit hypothécaire ainsi que les normes d’acceptation de ces dossiers, plus sévères.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de News

elementum odio dolor Sed leo Phasellus
Retour en haut