Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Rachat de crédit et déduction d’intérêt d’emprunt ?

dans News/Rachat de crédit

Depuis que la Loi Tepa en faveur du pouvoir d’achat permet de déduire des intérêts d’emprunt immobilier de ses impôts, de nombreux consommateurs se demandent si la mesure s’applique aussi au rachat de crédit ?

surf40 % de déduction d’intérêts d’emprunt la première année, puis 20 % les quatre années suivantes, voilà une mesure qui avait fait le plus grand bien aux ménages ayant souscrit un prêt immobilier sur leur résidence principale depuis mai 2007. Non seulement la mesure à réduit l’impôt pour certains, mais à même généré un crédit d’impôt pour d’autres, c’est à dire le remboursement de la différence par l’administration fiscale. Pour les personnes désireuses de réaliser un rachat de crédit en reprenant l’encours immobilier, il apparait donc logique de pouvoir répéter le processus. Qu’en est-il dans la réalité ?

Un rachat de crédit immobilier n’est pas une renégociation de prêt !

C’est dans ces cas de figure que l’on peut mesurer la différence entre un rachat de crédit immobilier et la renégociation d’un prêt immo. L’un a beau avoir un caractère immobilier, il n’ouvre pas droit à déduction d’intérêts, tandis que le second si. La reprise d’un crédit immobilier dans le cadre d’une restructuration qui englobe d’autres prêts fait perdre son droit à crédit d’impôt, ce qui n’est pas le cas d’une renégociation de crédit. Il faut donc bien réfléchir avant de faire un prêt hypothécaire global et se demander si un rachat de crédit sans hypothèque n’est pas plus avantageux…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de News

id, vel, Aliquam eget ipsum tempus mattis et, sed ut Phasellus
Retour en haut