Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Rachat de crédit et optimisation fiscale !

dans News/Rachat de crédit

C’est bien connu, les opérations de rachats de crédits ont comme double objectif avoué de redonner pouvoir d’achat et réelle capacité d’épargne. Et celle-ci peut très bien revêtir un caractère d’optimisation fiscale surtout en fin d’année où certains bénéficaires d’une restructuration financière se demandent comment ils pourraient réduire leur imposition parfois jugée un peu lourde….

Tout le monde connait les défsicalisations Loi de Robien, Borloo ou encore Girardin ainsi que les traditionnels supports tels que assurance-vie, PEA ou Perp qui permettent quelques allégements fiscaux, mais il existe aussi d’autres produits permettant d’optimiser sa fiscalité après un rachat de crédit qui sont beaucoup moins connus, mais parfois très attrayants et rentables. Il s’agit des FCPI, des FIP ainsi que des Sofica.

Les FCPI (Fonds communs de placements innovants) sont des produits financiers permettant d’investir dans de jeunes PME innovantes. Les titres de ces dernières doivent représenter au moins 60 % du portefeuille de ces fonds. En contre-partie, l’épargnant bénéficie d’un abattament fiscal conséquent puisque celui-ci peut lui permettre de réduire son impôt sur le revenu de 25 % du montant de son investissement dans la limite de 12 000 €uros pour un célibataire et de 24 000 €uros pour un couple. Attention, l’intérêt du placement réside dans la durée…Les AGF, la BPE et la Banque Postale proposent notamment des produits intéressants.

Les FIP (Fonds d’investissements de proximité) ressemblent un peu aux FCPI, mais à la différence que l’épargne est ventilée différemment : en effet, 60 % du portefeuille doit être investi dans des PME non cotées en bourse et le restant doit être placé en fons monétaires, sicav et autres obligations. L’avantage fiscal est rigoureusement le même que celui qui s’applique aux FCPI. Soulignons par ailleurs que deux supports ne permettent pas de cumuler les déductions fiscales…

Enfin, les Sofica permettent aussi de réduire judicieusement ses impôts en investissant dans une société pour le financement du cinéma et de l’audiovisuel. Cette disposition fiscale ne s’adresse pas à tout le monde, car les mises de fons sont importantes de sorte que seules les impositions dépassant les 40 % de taux d’imposition sont concernées. Si tel est votre cas, sachez que les Sofica vous permettront peut-être de réduire vos impôts dans la double limite de 18 000 €uros et de 25 % du revenu imposable.

A bon entendeur, salut !

Derniers articles de News

ipsum facilisis dolor. commodo quis Lorem felis at
Retour en haut