Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Rachat de crédit immobilier et renégociation de crédit immobilier : quelle trésorerie ?

dans Banques/News

Les deux thématiques que sont rachat de crédit immobilier et renégociation de crédit immobilier sont très proches et divergent pourtant sur bien des points. Rappelons que le rachat de crédit immobilier est une opération désignant le regroupement de ses divers encours et crédits qu’ils soient immobiliers ou à la consommation tandis que la renégociation de crédit immobilier a pour seul objet le rachat du ou des prêts immobiliers.

Les deux opérations ont des objectifs avoués bien distincts : pour le premier, il s’agit de réduire l’endettement d’un ménage alors que pour le second, il s’agit d’obtenir un des conditions de crédit plus avantageuses dont les taux. Mais la différence entre ces deux articulations financières ne se borne pas à cela. D’autres éléments interviennent et rendent l’un et l’autre plus ou moins attractifs : les possibilités de trésorerie en font partie.

Un rachat de crédit immobilier sous forme de prêt hypothécaire ou de prêt cautionné permet d’obtenir de la trésorerie non affectée dans d’intéressantes proportions. On peut ainsi emprunter dans son enveloppe globale jusqu’à 60 000 €uros avec certaines banques sans devoir justifier de ses futures dépenses. La trésorerie obtenue n’a pas besoin d’être affectée de sorte qu’en cas de travaux par exemple, il n’y a pas de déblocage de fonds sur présentation de factures, etc…Mieux encore ! La trésorerie en question est soumise à la même durée et au même taux que le rachat immobilier. Lorsque vous avez un prêt en offre unique Scrivener, vous êtes largement gagnant.

A l’inverse, les renégociations de crédit immobilier pures offrent moins d’options en la matière : il est parfois possible d’inclure de la trésorerie dans le refinancement, mais dans des proportions modestes et celle-ci est alors soumise à des conditions guère attractives…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de Banques

leo quis, justo leo. dolor commodo
Retour en haut