Rachat de credit : un marché en mutation

/

Le marché du rachat de crédit a connu une véritable explosion en France au début des années 2000. D’inspiration anglo-saxonne, le procédé a ainsi été en plein essor répondant ainsi en partie à la problématique du surendettement de certains ménages. Un peu plus de 10 ans après, ce marché revêt un autre visage…

Regrouper ses crédits conso et autres revolving, c’est possible lit-on un peu partout sur des sites internet ou en lisant des pubs dans les journaux. Mais dans la pratique, le mécanisme n’est plus toujours aussi simple en raison de la physionomie du marché.

En premier lieu, les demandeurs sont aujourd’hui des personnes ayant déjà procédé à un, voire plusieurs rachats antérieurs. La marge de manoeuvre des prêteurs en matière de risques est donc de plus en plus restreintes, car les éventuelles « rechutes » sont fréquentes.

Ce constat a conduit beaucoup de banques à réduire leurs critères d’intervention dont l’un des principaux est le ciblage des propriétaires qui présentent d’une part une garantie encas d’impayé ou de contentieux et semblent ne pas avoir le même comportement d’après des études approfondies menées par plusieurs organismes.

Ceci conduit parfois des banques à ne pas proposer le même taux d’intérêt pour un prêt personnel de rachat de crédit aux propriétaires et aux locataires, ces derniers ayant statistiquement plus de risques de connaitre à nouveau des difficultés financières.

Une donnée fondamentale qui ne doit par ailleurs pas occulter le fait que des incertitudes planent au-dessus du marché de l’immobilier actuellement secoué par la suppression du Scellier et du fameux PTZ + : les propriétaires jusque-là en meilleure position pour obtenir un rachat seront sans doute eux aussi plus fragilisés dans les temps à venir.

Enfin, la remontée des taux d’intérêt désavantage bien entendu la solvabilité des emprunteurs, ce qui interdit parfois l’octroi d’un nouveau prêt en raison des calculs d’endettement..

Default thumbnail
Précédent

Rachat de credits le moins cher : astuces

Default thumbnail
Suivant

Prêt à taux zéro + (PTZ+) supprimé dès 2012

Derniers articles de News

risus dolor. justo Sed pulvinar risus. ut tempus neque.