Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Rachat de crédits : l’évolution des loyers

dans Rachat de crédit

Les opérations de rachat de crédits répondent à un besoin de certains ménages de retrouver un reste à vivre décent qui est devenu trop exigu dans le temps pour faire face à leurs dépenses courantes.

Ce reste à vivre est notamment orienté, voire même en partie déterminé par le loyer ou bien la mensualité immobilière qui représentent bien souvent l’une des charges les plus lourdes dans le budget d’un foyer. C’est à ce titre qu’il nous a semblé intéressant d’observer les récentes tendances du coût des loyers en France, puisque ces derniers impactent de manière conséquente les finances des ménages sollicitant une restructuration financière.

Aujourd’hui, deux grandes tendances sont observées dans l’Hexagone : d’une part la différence de plus en plus flagrante entre le prix d’un loyer en cas de renouvellement de bail et celui proposé au locataire actuel, et d’autre part le niveau du prix des loyers en fonction de la situation géographique des biens loués.

En règle générale, les bailleurs sont obligés de baisser leur loyer dans 25 % des cas lorsqu’il s’agit d’un renouvellement de bail. Il semble en effet que les locataires soient de plus en plus en position de négocier leur loyer dont la conséquence est un montant inférieur à la somme demandée par le propriétaire. Certes, il y a encore une augmentation nationale d’environ 2 % du prix des loyers, mais les disparités régionales se creusent et l’ensemble donne des chiffres à la baisse !

Dans les grandes agglomérations comme Paris ou Lille, la pénurie de logements est encore telle que la loi de l’offre et de la demande prend le dessus : ainsi ces villes connaissent-elles encore des inflations du prix des loyers allant de 3 à parfois 7 %… Mais ce n’est pas la règle qui s’applique nationalement. Dans bien des régions, les loyers baissent de 5 à 15 % dans certains cas. L’augmentation du nombre de logements neufs invendus, qui deviennent donc moins chers dans le temps, la baisse du pouvoir d’achat ainsi que la baisse du prix des construction (les propriétaires fonciers baissant notamment le prix des terrains pour réussir à les vendre) sont donc en train d’avoir raison des prix qui avaient exploser depuis une décade…

Rappelons d’ailleurs que les chiffres de l’Observatoire des loyers Clameur sont sans appel : depuis 10 ans, l’évolution des prix au mètre-carré était de 0.4 €uros par an, ce qui équivalait à une hausse moyenne de 5 % par an du prix des loyers entre 1998 et 2007. Depuis une année, L’Observatoire observe une brusque chute. En effet, l’augmentation n’est plus que de 1.7 % entre 2007 et 2008 et le phénomène semble s’amplifier.

Les propriétaires souhaitent donc plus que jamais conserver leur locataire actuel. Ce pour deux raisons : la première, parce qu’ils peuvent revoir le prix du loyer légalement en suivant le coût de l’indice de la construction et la seconde parce qu’ils préfèrent au pis aller conserver le montant du loyer actuel plutôt que d’inciter le locataire de partir et d’en voir apparaitre un autre qui cherchera à baisser le loyer actuel.

Derniers articles de Rachat de crédit

eget velit, Praesent mattis Nullam felis ipsum id mattis id, accumsan
Retour en haut