Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Recherche taux pour credit

dans Rachat de crédit

Du latin credere, croire à ou faire confiance à, l’éthymologie du mot crédit est actuellement mise à rude épreuve…

Il faut dire que le crédit se fait plus rare par manque de liquidités sur les marchés. Les banques se prêtent moins et du coup ne prêtent plus selon les mêmes critères.

Dans l’un de ses récents articles, le Journal des Finances précise que «…le taux moyen auquel les banques obtiennent de l’argent auprès de la BCE atteint des sommets aberrants. Autour de 5 % lors de la dernière opération de prêt hebdomadaire, son niveau devrait en principe se situer très légèrement au-dessus du taux directeur, de 4.25 %. Et, après l’avoir jusqu’à maintenant en partie intégré dans leurs marges, les banques commencent à répercuter ce renchérissement du coût du crédit sur les entreprises et sur les particuliers.»

Voilà une définition sans doute assez précise du phénomène actuel qui oblige les banques d’une part à resserrer leurs critères, car quand on manque d’argent on privilégie d’abord les bons clients, et d’autre part à remonter leurs taux nominaux afin de gagner encore de l’argent avec des marges pourtant restreintes.

Il faut donc essayer de trouver des offres qui soient encore attrayantes en tenant compte des obligations des banques. Aujourd’hui, les taux sont nettement plus chers qu’hier. Même en acquisition immobilière, on trouve guère mieux que du 5 % fixe sur des durées avoisinant les 20 ans… c’est dire qu’en rachat de crédit ces derniers seront supérieurs. En fixe, on oscillera entre du 6 et 7 % pour du prêt hypothécaire et en variable, vous trouverez au mieux du 4.5 à 5.5 %. Pas si mal pour une conjoncture aussi délicate !

Derniers articles de Rachat de crédit

commodo leo. libero. leo felis diam libero efficitur. in ut elit.
Retour en haut