Bruno Le Maire : Relance du projet de la taxe sur le numérique cette année

/
Taxe pour le numérique - ©Brett_Hondow, CC0 Creative Commons

La France va aller de l’avant avec son projet d’appliquer une taxe sur les entreprises numériques cette année, qu’il y ait ou non un accord international sur la question, a déclaré jeudi le ministre des finances Bruno Le Maire.

Jamais une taxe numérique n’a été aussi légitime

a déclaré M. Le Maire, faisant écho aux propos qu’il a tenu plus tôt, selon lesquels la crise du coronavirus rendait de telles taxes plus pertinentes que jamais.

Ceci malgré le fait qu’en janvier 2020 la France avait suspendu temporairement cette taxe, tout au moins pour l’année en cours. Nouveau volte face donc du gouvernement pensant qu’il est primordial de se ré-atteler à ce dossier pour aider l’économie déjà en berne depuis le début de cette pandémie de Coronavirus.

Notons que la création de cette taxe avait été source de fortes tensions entre les Etats-Unis et la France. Pour rappel, retour sur une interview de Bruno Lemaire en janvier 2020 concernant cette taxe des GAFA entre autres :


Taxe Gafa : « En tout état de cause, il y aura une taxation » des géants du numérique en 2020, « la France a tenu bon », affirme Bruno Le Maire

En représailles, Donald Trump avait menacé d’instaurer de nouvelles taxes douanières sur 2,4 milliards d’euros d’exportation françaises. Afin de calmer le jeu de la surenchère de taxes douanières, les deux gouvernements avaient alors arrondis les angles, préférant laisser l’OCDE plancher sur la création d’une taxe commune.
Près de 140 pays négocient actuellement la première grande refonte des règles fiscales internationales depuis plus d’une génération, afin de mieux tenir compte de la montée en puissance des grandes entreprises technologiques qui réalisent souvent des bénéfices dans des pays à faible fiscalité.

Cependant, les retombées de l’épidémie de coronavirus ont fait que les ministères des finances se sont davantage concentrés sur le sauvetage de leurs économies que sur la refonte de règles fiscales dépassées, ce qui rend de plus en plus improbable l’échéance de la fin de l’année pour conclure les négociations.

Précédent

La bourse de New York à Wall Street s'apprête à réouvrir

Suivant

Vaccin contre le Covid-19 : Sanofi crée la polémique

Derniers articles de Finance

non Phasellus libero. mi, Nullam id Lorem sit