Les résulats démentiels de FTX avec une augmentation de 1000% de ses revenus !

//
sam bankman fried

Le samedi 20 août, CNBC a eu accès aux états financiers audités de FTX. L’échange de crypto-monnaie a généré plus d’un milliard de dollars de revenus en 2021, ce qui en fait une année folle pour l’entreprise selon les derniers rapports.

FTX croît à une vitesse folle

Sam Bankman-Fried a créé FTX, un échange de crypto-monnaie, en 2019. Selon nos collègues de CNBC, l’échange a connu une croissance considérable de ses revenus au cours des dernières années. Bien qu’elle soit très récente, l’entreprise s’est déjà fait un nom dans l’industrie et fait figure d’OVNI.

Les revenus de FTX sont passés de 89 millions de dollars en 2020 à 1,02 milliard de dollars en 2021. Il s’agit d’une augmentation de 11,25 fois sur l’année, soit plus de 1000% !

“FTX avait environ 2,5 milliards de dollars en espèces à la fin de l’année dernière et des marges bénéficiaires de 27%, selon les documents. Les marges étaient plus proches de 50 % si les dépenses de publicité et les dépenses des “parties liées” étaient supprimées.”, indique CNBC.

Bien que le marché connaisse une période difficile, l’échange aurait rapporté 270 millions de dollars de revenus au premier trimestre. Au cours des trois prochaines années, le bénéfice d’exploitation augmentera encore plus considérablement. En 2020, le bénéfice était de 14 millions de dollars, mais est passé à 272 millions de dollars en 2021 (une augmentation d’environ 19 fois).

FTX a commencé à investir dans d’autres sociétés de crypto-monnaies qui traversent des moments difficiles. En 2022, la bourse FTX devrait générer 1,1 milliard de dollars de revenus.

FTX a obtenu un financement de 400 millions de dollars de sociétés de capital-risque comme Tiger Global et SoftBank cette année en janvier dernier. Cela a porté la valeur de l’entreprise à plus de 32 milliards de dollars.

Sam Bankman-Fried a lancé l’échange de crypto-monnaies il y a à peine trois ans. La société est en concurrence avec d’autres grands noms comme Binance et Coinbase. Pour affronter cette concurrence, FTX n’hésite pas à se construire une flotte de filiales de crypto-monnaies.

SBF multiplie les investissements en période de crise

Sam Bankman-Fried est connu comme le PDG de l’échange de crypto-monnaie FTX. Il y a trois ans, il a fondé la bourse. Aujourd’hui, il aide les entreprises qui manquent de liquidités en leur prêtant des centaines de millions de dollars.

À l’origine trader de Wall Street, Bankman-Fried est actuellement le PDG de FTX. Sa société fait désormais partie des leaders du marché et se situe juste derrière Binance. Durant cette période difficile sur le marché crypto, SBF a essayé d’acheter d’autres sociétés de crypto-monnaie qui avaient des problèmes financiers.

Certaines entreprises de l’industrie de la cryptographie ne se portent pas bien pendant le marché baissier et ont même licencié certains employés. Toutes les entreprises ne survivront pas à cette période, nous ne pouvons donc pas nier que les stratégies adoptées par FTX et son PDG ne portent pas leurs fruits.

FTX s’est bien comporté financièrement pendant cette période de baisse des prix et s’est même imposée comme une bonne option. Le mois dernier, il était évoqué que le SBF pourrait apporter jusqu’à 2 milliards de dollars d’aides aux entreprises en difficulté. Récemment, Voyager Digital Exchange a refusé d’être repris par Alameda et la bourse, malgré leur offre.

Sam Bankman-Fried est un jeune milliardaire, qui a personnellement acheté 7,6% des actions de la plateforme de trading Robinhood. Il est également copropriétaire de plusieurs autres entreprises avec sa sœur, dont une association d’anciens élèves, ainsi qu’une société de capital-risque et une entreprise de technologie. Malgré la crise financière, il ne fait aucun doute que l’empire de Bankman-Fried se renforcera grâce à ses nombreux investissements.

Précédent

Piratage de General Bytes : des milliers de distributeurs de Bitcoin compromis !

Suivant

L’euro plonge face au dollar, l’Europe en danger

Derniers articles de Bourse