Les résultats de Meta en baisse pour la première fois depuis 2012

//
metaverse

Meta a investi une énorme somme d’argent dans la création de son metaverse. Malheureusement pour l’entreprise, Reality Labs, l’unité dédiée à la réalité virtuelle et augmentée, continue de perdre de l’argent. La société a annoncé une perte trimestrielle de 2,81 milliards de dollars.

L’action Meta chute de 50% en 2022

Meta, la société mère de Facebook, WhatsApp, Instagram et Messenger, vient de publier ses résultats financiers pour le deuxième trimestre 2022. Pour la première fois, le géant des médias sociaux a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires. Ni le scandale Cambridge Analytica en 2018 ni le ralentissement du marché publicitaire au début de la pandémie de Covid-19 ne l’avait mis dans cette position.

Le groupe californien a fait face à une baisse de ses revenus pour la première fois depuis son introduction en bourse en 2012. Son chiffre d’affaires trimestriel s’éleve à 28,8 milliards de dollars, en baisse de 1 % d’une année sur l’autre. Sur le marché américain (-4%), et surtout européen (-12%), l’entreprise a connu une baisse plus prononcée, touchée par l’appréciation du dollar face à l’euro et une baisse des utilisateurs quotidiens de Facebook (-4 millions).

Pour un groupe habitué à une croissance vertigineuse à deux chiffres, c’est pour le moins exceptionnel. Son bénéfice net est de 6,6 milliards de dollars, en baisse de 35 %.

“ Il semble que nous soyons entrés dans une phase de ralentissement économique qui aura un large impact sur le secteur de la publicité numérique, a reconnu son PDG Mark Zuckerberg après la publication des résultats. Il est toujours difficile de prédire la profondeur ou la durée de ces cycles.”

En conclusion, Meta traverse une période d’agitation sans précédent, alors même qu’il change de modèle stratégique. “Nous allons devoir faire plus avec moins de ressources”, a déclaré le PDG et fondateur Mark Zuckerberg. Suite aux annonces, le prix de l’action a chuté de 5% dans les échanges après la clôture. Au total, l’action Meta est en baisse de 49,91% depuis le début de l’année.

Différentes explications à cette chute

Alors que Meta tire plus de 97% de ses revenus de la publicité en ligne, l’état du marché de la publicité a provoqué cette situation. Les entreprises limitent leurs dépenses à titre préventif, et les publicités sont l’une des catégories les plus durement touchées. Le prix moyen par annonce a chuté de 14 %, et bien que la société ait enregistré une croissance de 47 % l’année dernière, par rapport à l’année précédente, des entreprises comme Google, Twitter et Snap ont mentionné le climat économique difficile comme raison pour expliquer leurs mauvais résultats.

Même si le marché publicitaire traverse une période difficile, le plus grand défi de Meta est l’application vidéo TikTok. Mark Zuckerberg l’a même admis lui-même. L’application se développe très rapidement et attire l’attention de nombreux utilisateurs, en particulier les jeunes. Instagram et Facebook (dans une moindre mesure) ont tous deux du mal à capter l’attention de ces utilisateurs.

Meta est en difficulté car sa base de revenus publicitaires est trop chaotique. Ils ont dû réduire leurs attentes en matière de nouvelles embauches, comme l’ensemble de l’industrie technologique, et tenté de réorienter leur activité vers le métaverse. Bien que Reality Labs ait réalisé 452 millions de dollars de chiffres d’affaires, la division métaverse de Facebook a perdu 2,8 milliards de dollars au deuxième trimestre.

Les résultats financiers désastreux de Reality Labs surviennent quelques jours après qu’une étude a remis en question l’intérêt des consommateurs pour les mondes virtuels. Selon l’étude, les attentes des consommateurs sont en contradiction avec la manière dont les mondes virtuels sont conçus.

Malgré ces déboires, Mark Zuckerberg reste déterminé à poursuivre l’évolution du monde numérique en réalité virtuelle et augmentée. L’avenir nous dira s’il a eu tort ou raison.

Précédent

Hausse de la taxe foncière, quelles conséquences pour les propriétaires ?

Suivant

Immobilier : des locataires menacés d’expulsion pour une affaire de barbecue

Derniers articles de Bourse