Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Retraites : anticiper et améliorer ses futurs revenus

dans News/Rachat de crédit

De plus en plus de retraités font appel à des opérations de rachat de crédit afin de compenser la perte de revenus et donc de pouvoir d’achat engendrés par le passage de la vie active vers la retraite. Les retraités s’endettent de plus en plus afin de pallier à cette situation ou ont besoin de réétaler leurs encours afin de pouvoir assumer leur crédits en fonction de leurs nouveaux revenus. Il faut savoir que la perte de revenus engendrée par le passage à la retraite va de 40 à 70 % en fonction de la profession des personnes.

Rien d’étonnant à ce que la retraite soit devenue un sujet de préoccupation récurrent outre la crise financière du moment, y compris chez les plus jeunes dont 89 % pensent qu’il faut épargner pour préparer sa lointaine et furure retraite, mais dont seuls 17 % considèrent en avoir les moyens….Il faut dire que les chiffres font peur puisque actuellement la retraite moyenne par Français est de 1 636 €uros/mois pour un homme contre 1 020 €uros/mois pour les femmes : on relèvera au passage l’important écart entre les sexes qui a bien du mal à se rééquilibrer avec les nouvelles générations. Et les perspectives sont mauvaises en raison de l’allongement de l’espérance de vie et du nombre sans cesse décroissant de cotisants….

Pour faire face à cette situation, le gouvernement programme réforme sur réforme, à l’exemple des lois Fillon qui ont d’ores et déjà prévues un rallongement des cotisations à 41 années de travail pou toucher une retraite en 2 012….Ces dispositions ne constituent pas franchement de solutions concrètes et il convient donc de préparer les choses au mieux afin d’anticiper sa retraite. Le salut passe comme toujours par une forme de capitalisation.

Il est probable que l’essentiel consiste d’abord à être propriétaire afin de ne plus avoir de charges locatives lors de son passage à la retraite. Ensuite, il semble que le système des assurances-vie soit un bon choix pour se constituer un capital générant des revenus complémentaires à la retraite. A titre d’exemple, une personne de 30 ans versant 132 €uros/mois sur une assurance-vie d’un rendement moyen de 4 % sur fond d’inflation moyenne à 2.5 %, se retrouverait à la retraite avec un capital de 120 000 euros qui lui générerait des revenus complémentaires de 500 €uros/mois. Somme non négligeable…..Du même acabit, le marché des rentes se développe dans l’optique de la retraite : pour un capital de 150 000 €uros, les AGF vous verseraient par exemple 524 €uros/mois si vous étiez âgé de 65 ans….

D’autres opteront pour le système du viager qui permet d’obtenir un bouquet, c’est à dire un capital conséquent calculé d’après la valeur vénale du bien concerné, et toucheront ensuite un « loyer » tous les mois jusqu’à l’héritage effectif. Enfin, les plus courageux choisiront peut-être de continuer de travailler après leur passage à la retraite, chose qui est sera possible dès le lendemain de la mise à la retraite avec les réformes Fillon. Dans tous les cas, un dégagement ou une constitution de capital est indispensable, ce qui n’est pas simple en raison de la perte actuelle de pouvoir d’achat…

Tags:

Derniers articles de News

lectus dolor. velit, vel, libero tristique neque. consectetur id, vulputate, venenatis, sed
Retour en haut