Royaume-Uni en crise : Boris Johnson va proposer une économie post-Brexit de meilleure qualité

/
Londres, Royaume Uni
Londres, Royaume Uni, quartier des affaires - ©João Barbosa, CC0 Creative Commons

Actuellement, le Royaume-Uni est victime de crises et de pénuries. Face à cela, le Premier ministre britannique Boris Johnson promet une amélioration de l’économie en adoptant le post-Brexit. Celle-ci met en évidence des hauts salaires ainsi que des hautes qualifications.

Une solution prise malgré la crise

Le Royaume-Uni fait actuellement face à un grand manque de main-d’œuvre. Le pays est victime de pénuries qui se font immédiatement remarquer. Ces phénomènes ont généré le doute et l’inquiétude du dirigeant conservateur.

Malgré la crise, le Premier ministre Boris Johnson  promet une économie post-Brexit aux Britanniques. Après un silence de 2 longues années, il a fait l’annonce de cette décision concernant l’amélioration de l’économie de son pays pendant la grande messe des conservateurs à Manchester qui se trouve à Nord-Ouest du pays. Aussi, il assure que la crise actuelle du Royaume-Uni n’est que passagère.

De meilleures stratégies adoptées

Pour cela, le Premier ministre affirmait commencer par résoudre en particulier les problèmes de l’économie qui ont généré les crises. Pour que l’économie retrouve ses splendeurs, il mentionnait que le recours d’un changement de direction va être adopté. Il va apporter une solution efficace pour les bas salaires, la faible croissance ou encore les faibles qualifications. La faible productivité du pays doit également être résolue dans les plus brefs délais.

Le gouvernement de Boris Johnson se montre plutôt souple par rapport à l’immigration. 10 500 visas de travail temporaire ont été offerts dans le transport et l’élevage de volailles. L’accueil de nombreux travailleurs a été pour le gouvernement une solution pour faire avancer l’économie. Pourtant, ces offres de travail n’intéressent pas pour autant les gens. En effet, seules 27 candidatures ont été déposées pour le poste de chauffeur alors que 300 visas sont disponibles.

Le projet d’amélioration du climat en pause

Selon le Premier ministre Boris Johnson, la crise du pays se schématise comme étant un géant qui se réveille. En plus d’améliorer l’économie du pays, le gouvernement continue l’atteinte de son objectif à produire de l’électricité décarbonée. Pourtant, le projet d’amélioration du climat est dans une phase d’accalmie.

Source NouvelObs

Précédent

Malgré le télétravail, le marché de l’immobilier de bureau reste constant

Suivant

Crypto : Le cours du Shiba INU serait-il une menace pour l’héritage de Dogecoin ?

Derniers articles de Finance