La Russie souhaite que les 9 milliards de $ de réserves de la Banque Centrale Afghane soient débloqués

/
afghanistan
Kaboul, Afghanistan - ©Mohammad Rahmani, CC0 Creative Commons

Les États-Unis détiennent une grande partie des réserves de la Banque Centrale Afghane. Cette détention a eu lieu depuis le moment où les talibans ont pris le pouvoir. Pour ne pas aggraver davantage la situation qui fait déstabiliser le cours monétaire mondial, la Russie joue le rôle d’intermédiaire et souhaite à ce que l’argent soit rendu à la Banque Centrale Afghane.

Une situation qui génère de nombreux problèmes

D’après Zamir Kaboulov, l’émissaire du Kremlin pour l’Afghanistan, il n’est pas nécessaire d’aggraver la situation malgré le problème que les afghans vivent à l’heure actuelle. Pour rappel, il y a quelques semaines, les talibans ont pris Kaboul et ont dégénérés de grandes terreurs aux peuples afghans. Ceci a également eu pour effet de chambouler le cours monétaire mondial. C’est pourquoi ce dernier reste en régression.

Un retour nécessaire des réserves monétaires de l’Afghanistan

Pour que la tension ne s’étire pas, la Russie souhaite dégeler les réserves monétaires que les États-Unis ont actuellement en possession. Ceux-ci consistent à une très grande somme d’argent. Effectivement, la Banque centrale Afghane dispose en réserve jusqu’à 9 milliards de dollars de réserves. D’après l’ancien président du DAB, les actifs, surtout les liquidités en or sont détenues sur des comptes de la FED en Amérique. Aussi, certains d’entre eux résident au sein des organismes bancaires internationaux. Selon l’ancien président du DAB, les talibans n’auraient accès qu’à 0,1% ou 0,2% des réserves.

Un cours monétaire qui s’écroule

La prise de pouvoir des talibans en Afghanistan a créé un problème sur le cours monétaire local et mondial. À savoir qu’aujourd’hui, de nombreuses sources de financements et de liquidités s’arrêtent pour le pays. Effectivement, c’est le cas du FMI et de la Banque Mondiale. Ces instituts bancaires ont arrêté leurs aides à la population afghane.

Aussi, il n’est actuellement plus possible pour l’Afghanistan de favoriser un transfert d’argent via Western Union. Le pays ne peut ne recevoir ni envoyer de l’argent vers l’étranger via cette plateforme. C’est la raison pour laquelle les Afghans se retrouvent actuellement en situation de problème de cours monétaire.

Source Rfi

Précédent

Crypto : des hackers travaillant en faveur de la plateforme Cardano

Suivant

Tendances actuelles de la bourse de Wall Street

Derniers articles de Finance