Singapour s’efforce de devenir un hub mondial de la crypto

/
Singapour crypto
Singapour, prochain Hub mondial Crypto ? - ©Swapnil Bapat, CC0 Creative Commons

Singapour est déjà un centre financier majeur dans le monde. La ville vise désormais à devenir un hub de cryptomonnaie. Selon le chef de son institution bancaire centrale dans des commentaires récents, la cité-État cherche à assurer son rôle d’acteur de premier plan dans l’espace crypto.

Singapour désir s’établir en tant que centre pour les entreprises de crypto

Les autorités de Singapour prennent des mesures pour consolider une position d’acteur clé dans le secteur de la crypto, c’est ce que révèle le responsable qui dirigeait l’Autorité monétaire de Singapour (MAS) durant une décennie, dans une interview. Cela survient alors que Singapour et d’autres centres financiers du monde entier explorent des moyens de réglementer le secteur en croissance rapide. Cité par Bloomberg, le directeur général de MAS Ravi Menon a déclaré :

Nous pensons que la meilleure approche n’est pas de réprimer ou d’interdire ces faits.

La MAS est l’institution bancaire centrale de Singapour chargée d’établir les règles applicables aux banques et aux sociétés financières. L’autorité essaie maintenant d’introduire également une réglementation stricte pour les entreprises traitant de la cryptomonnaie, afin de permettre à celles qui répondent à ses exigences et traitent correctement l’ensemble des risques associés d’opérer dans la juridiction. Ravi Menon averti que Singapour risquait d’être laissé pour compte s’il ne s’impliquait pas dans l’espace. Il a en outre précisé :

Avec les activités basées sur la cryptographie, il s’agit essentiellement d’un investissement dans un avenir prospectif, dont la forme n’est pas claire à ce stade. Entrer tôt dans ce jeu signifie que nous pouvons avoir une longueur d’avance et mieux comprendre ses avantages potentiels ainsi que ses risques.

Contrer les risques liés aux flux illicites

Ravi Menon a insisté sur le fait que Singapour doit augmenter ses garanties pour contrer les risques, y compris ceux liés aux flux illicites. En même temps, la cité-État est intéressée par le développement de la technologie de la cryptographie, la compréhension de la blockchain, les contrats intelligents.

Le banquier se prépare également à un monde Web 3.0

Dans la course pour attirer les entreprises de cryptographie, Singapour est en concurrence avec des destinations telles que Malte, la Suisse et El Salvador, entre autres. La tâche est difficile, car dans de nombreux cas, l’industrie de la cryptographie s’est développée avec peu de réglementations tandis que les acteurs s’opposent aux tentatives du gouvernement d’introduire des limitations. Binance, la principale plateforme d’échange d’actifs numériques au monde, est déjà une plateforme de cryptographie majeure opérant déjà à Singapour.

Licence et permis pour une réglementation majeure

Plus tôt cette année, la MAS a annoncé que 170 entreprises avaient demandé des licences de services de paiement, portant le nombre total de demandeurs en vertu de sa loi sur les services de paiement de janvier 2020 à 400. En août, l’autorité a révélé qu’elle avait informé plusieurs fournisseurs qu’elle allait leur accorder une licence. Cependant, seules trois sociétés de crypto ont depuis reçu les permis, y compris la branche de courtage de DBS, la plus grande banque de Singapour. Une trentaine d’autres entités ont retiré leur demande.

Le directeur général de la MAS a souligné que le régulateur prend le temps d’évaluer les candidats pour s’assurer qu’ils répondent à ses exigences élevées. L’autorité s’est préparée en termes de moyens pour travailler avec un nombre croissant d’exploitants, mais a également souligné :

Nous n’avons pas besoin de 160 d’entre eux pour s’installer ici. La moitié d’entre eux peuvent le faire, mais avec des normes très élevées, je pense que c’est un meilleur résultat.

Ravi Menon est convaincu que les avantages d’avoir une industrie nationale de la crypto bien réglementée pourraient également s’étendre au-delà du secteur financier. « Si et quand une crypto économie décolle d’une certaine manière, nous voulons être l’un des principaux acteurs », a-t-il insisté, ajoutant que l’espace crypto peut aider à créer des emplois et de la valeur ajoutée encore plus que l’industrie financière traditionnelle.

Source News.bitcoin

Précédent

Elon Musk désigné nouveau faux président du conseil d’administration Dogecoin

Suivant

NFT : la prochaine génération d’investissements

Derniers articles de Crypto